Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un homme arrêté en lien avec l’accident mortel du 24 octobre 2018 à La Pocatière

Publié le 13 mars 2019 à 09:41, modifié le 13 mars 2019 à 17:21

Par: Fabienne Tercaefs

La Sûreté du Québec a procédé ce matin à l’arrestation d’un homme de Saint-Pamphile en lien avec la collision mortelle survenue en octobre dernier à La Pocatière. Sébastien Miville avait perdu la maitrise de son véhicule sur l’autoroute 20.

 

Deux personnes sont mortes dans cet accident. Sébastien Miville circulait en direction Ouest lorsque son véhicule a dévié de sa voie pour traverser le terre-plein central et a été projeté dans les airs. La voiture a ensuite atterri sur un véhicule qui arrivait en sens inverse. Kelly Charest, 17 ans, était passagère du véhicule qui a quitté sa voie. Alain Dion, 63 ans de Matane, était conducteur de la voiture qui a été happée. Quatre autres personnes avaient été blessées dans l’accident.

Sébastien Miville a comparu cet après-midi au palais de justice de Rivière-du-Loup afin de répondre à 10 chefs d’accusation dont conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue ou la combinaison des deux, ayant causé la mort ainsi que conduite avec les capacités affaiblies par l’alcool ou la drogue ou la combinaison des deux, ayant causé des lésions corporelles. Le jeune homme est entré à 16h dans le box des accusés. La tête basse, il est apparu très silencieux.

Malgré la gravité des faits qui lui sont reprochés, l’accusé a été remis en liberté en attendant la suite des procédures. « On parle d’un jeune qui n’a pas d’antécédent judiciaire. C’est sûr qu’on a mis des conditions qui limitent ses transports et qui fait en sorte que la sécurité va être surveillée. Alors c’est surtout ce qui était visé « , explique la procureure de la Couronne, Me Liliale Laforest.

Sébastien Miville reviendra devant le Tribunal le 13 mai pour la suite des procédures. Il devra respecter d’ici là de sévères conditions s’il souhaite conserver sa liberté.