Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Meubler une maison en temps de pandémie: les délais de livraison s’allongent

Publié le 5 janvier 2022 à 16:05, modifié le 5 janvier 2022 à 16:05

Par: Nathalie Des Groseilliers

En ces temps de pandémie, les consommateurs doivent être prévoyants, flexibles et patients. Les délais d’approvisionnement continuent de s’allonger pour de nombreux produits. C’est le cas pour les articles d’ameublement.

Avec la pandémie, les chaînes d’approvisionnement de plusieurs biens de consommation ont été grandement perturbées. Et c’est toujours le cas pour les meubles et les électroménagers en ce début d’année 2022.

« Les délais sont perturbés dans tous les domaines que ce soit au niveau des matelas, au niveau des électroménagers ou des meubles. Les compagnies, les manufacturiers ont des contraintes avec l’approvisionnement de certaines matières que ce soit les « foam », les puces pour l’électroménager », explique Claudine Boudreau, propriétaire de la boutique Meubles Conrad Boudreau.

Les marchands comparent les délais de livraison avant et pendant la pandémie. Pour les électroménagers, le délai était de quelques jours, alors qu’il est passé de 1 à 6 mois. Pour les meubles, avant la pandémie, on parlait d’un délai de livraison entre 6 et 12 semaines, il est maintenant de 2 à 10 mois. Mais rien n’est moins certain…

« On fait la commande, ou on fait une simulation de commande une journée, le lendemain, on refait la même simulation ou on fait la commande pour vrai et le délai est reporté de 6 mois ou 8 mois, c’est comme ça, c’est au jour le jour, c’est comme un peu jouer à la roulette russe faire les commandes à ce moment-ci », estime Mme Boudreau.

Les marchands se font tout de même rassurants.

« C’est certain qu’on a de l’inventaire…, mais quand on veut quelque chose de précis, il faut vraiment prendre le temps de prévoir quelques mois à l’avance. (…) Il y a aussi certains fournisseurs qui ont été obligé de limiter leur production à certains modèles pour pouvoir livrer plus rapidement les marchandises », explique Emma Leblanc, directrice  de la boutique Accent Meubles Gustave Leblanc.

Les meubles québécois sont généralement plus accessibles, quoique certains manufacturiers peinent à recevoir des matières premières de l’étranger nécessaires à la fabrication de leurs meubles. Malgré cela, selon les commerçants, le produit québécois demeure le meilleur choix.

« Nous, on encourage énormément les clients à aller vers un produit québécois parce que justement le coût des produits importés à tellement augmenté », raconte Mme Leblanc.

On sort à peine du magasinage de Noël et déjà il faut prévoir les achats pour un éventuel déménagement en juillet.

En conclusion, si les marchands devaient rédiger un petit guide du consommateur averti en temps de pandémie, ils écriraient : s’armer de patience, être prévoyant et faire preuve de flexibilité.