Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Matapédia-et-les-Plateaux vers l’autonomie alimentaire

Publié le 14 juin 2021 à 17:10, modifié le 14 juin 2021 à 20:18

Par: Antoine Pelland-Ratté

Matapédia-et-les-Plateaux poursuit une démarche de recherche et de consultation en vue de favoriser l’autonomie alimentaire de son secteur. Grâce au Plan de développement de communauté nourricière, les cinq municipalités membres de l’association pourront aussi contribuer à leur revitalisation.

Les municipalités de Matapédia, Saint-Alexis-de-Matapédia, Saint-André-de-Restigouche, L’Ascension-de-Patapédia et Saint-François-d’Assise travaillent actuellement en concertation pour favoriser leur autonomie alimentaire. Ils en sont encore à l’étape des consultations.

« J’ai été mandaté par ce groupe-là, puis l’objectif dans le fond, c’est d’arriver à dresser un portrait d’abord de la situation », explique le chargé de projet Benoit Trépanier. « Est-ce qu’on a accès aux aliments, à des aliments sains dans Matapédia-et-les-Plateaux ? Est-ce qu’il y a déjà des initiatives qui existent ? »

Le Plan de développement de communauté nourricière est un véritable projet multipartite. « Les municipalités se sont réunies avec l’organisme Nourrir notre monde Avignon et également la Table de concert’action Territoire solidaire », précise Benoit Trépanier.

Trois ateliers de consultation publique auront lieu en septembre. D’ici là, Matapédia-et-les-Plateaux fait la promotion de l’autonomie alimentaire. « Donc on va inviter la population de Matapédia-et-les-Plateaux à aller voir de quoi ça à l’air concrètement l’autonomie alimentaire. »

Benoit Trépanier espère que des projets concrets pourront être lancés à l’automne. Mais pourquoi favoriser l’autosuffisance alimentaire ?

« On parle souvent de « désert alimentaire ». C’est un défi partout dans la région en fait, où on a des communautés avec peu de population sur un très grand territoire », explique le préfet de la MRC Avignon, Mathieu Lapointe.

« Et le plan de développement de communauté nourricière fait partie des moyens pour contribuer à la revitalisation du secteur », ajoute le chargé de projet.

Des initiatives pour l’autonomie alimentaire, il y en a déjà plusieurs dans la région. Depuis son ouverture il y a quatre ans, l’auberge Chez Casimir à Matapédia est partiellement autosuffisante.

« Principalement, c’est par nos légumes qu’on est autosuffisant. Mais aussi, dans notre menu, on a une vingtaine de produits qui vient soit de Matapédia, les Plateaux ou de la Gaspésie et Bas-Saint-Laurent », précise la copropriétaire de l’auberge, Isabelle Côté.

Le préfet de la MRC Avignon est enchanté à l’idée que l’autonomie alimentaire puisse être un enjeu aux élections municipales de 2021.