Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Décès d’un ministre du gouvernement Higgs

Publié le 11 septembre 2019 à 14:01, modifié le 12 septembre 2019 à 10:59

Par: Jacob Cassidy

Le député et ministre du Cabinet du gouvernement de Blaine Higgs, Greg Thompson, est décédé. Celui qui était responsable des Affaires intergouvernementales avait 72 ans.

L’élu de la circonscription de Sainte-Croix (Saint-Stephen et Saint-Andrews) était sorti de sa retraite l’automne dernier pour faire campagne lors des élections provinciales.

«Greg faisait preuve d’une énorme détermination pour faire ce qui était bon pour les gens de sa région, et il avait toujours à cœur leurs préoccupations. Défendre sa communauté était sa principale priorité», a déclaré le premier ministre Blaine Higgs.

Thompson a également servi comme député fédéral de Carleton-Charlotte de 1988 à 1993. Il a été réélu à Ottawa en 1997, 2000, 2004, 2006 et 2008 dans la circonscription qui a été renommée Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest.

M. Thompson a depuis longtemps été au service des gens du Nouveau-Brunswick tant à l’échelle fédérale que provinciale. M. Thompson passait souvent me voir à la Chambre des communes lors de mon mandat de sergent d’armes pour discuter de l’actualité chez nous au Nouveau-Brunswick, a commenté le chef libéral Kevin Vickers. Je suis reconnaissant de son amitié. J’ai toujours admiré Greg et il était un homme exceptionnel.»

Il a aussi occupé le poste de ministre des Anciens combattants à Ottawa de 2006 à 2010 sous le gouvernement Harper.

«Jill et moi sommes tristes d’apprendre le décès de mon ancien collègue Greg Thompson. Il s’était donné pour mission de servir le Nouveau-Brunswick, le Canada atlantique et notre pays. Nos prières accompagnent ses proches en cette journée», a déclaré sur Twitter le chef du Parti conservateur du Canada, Andrew Scheer.

Des élections partielles à prévoir

Deux sièges de l’Assemblée législative devraient donc faire l’objet d’une élection partielle. Ce décès s’ajoute au départ de Brian Gallant comme député de Baie-de-Shediac-Dieppe d’ici un mois.

Le premier ministre dispose de 6 mois après le départ d’un député pour déclencher des élections partielles pour combler les sièges vacants. Rappelons qu’après les élections de 2018 un seul député donnait l’avance aux conservateurs. Ces deux sièges pourraient donc avoir une importance primordiale pour les partis provinciaux.