Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Brian Gallant annonce son départ de la vie politique

Publié le 6 septembre 2019 à 14:41, modifié le 6 septembre 2019 à 14:53

Par: Jacob Cassidy

L’ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, annonce qu’il quittera son siège à l’Assemblée législative le 7 octobre prochain.

Quelques mois après avoir été réélu dans la circonscription de Baie-de-Shediac-Dieppe il prend la décision de quitter la politique active.

«Au cours du mois prochain, je prendrai un peu de temps pour travailler et finaliser certains dossiers qui sont en cours. Il est cependant temps que je passe à autre chose pour relever de nouveaux défis et opportunités» a-t-il déclaré.

Le mois dernier, on apprenait qu’il avait accepté un poste de conseiller spécial pour sur l’innovation, la cybersécurité et le droit auprès du Président de Ryerson University en Ontario.

Brian Gallant a été premier ministre du Nouveau-Brunswick pendant 4 ans avant d’être renversé dans une élection historiquement serrée à l’automne 2018. Il a quitté la chefferie du Parti libéral en février dernier après avoir occupé ce poste pendant un peu plus de six ans.

«Au nom du Parti libéral et de son caucus, je tiens à le remercier pour les services qu’il a rendus à notre
province» a commenté le nouveau chef libéral, Kevin Vickers.

«Brian Gallant peut être fier du fait que son gouvernement ait atteint ses objectifs en matière de finances publiques et qu’il ait réussi à équilibrer le budget tout en favorisant la croissance économique et mettant en œuvre des initiatives telles que la gratuité des frais de scolarité qui ont induit de profonds changements», poursuit-il.

C’est au premier ministre Blaine Higgs que revient la tâche de déclencher l’élection partielle. Même s’il pourrait s’agir d’une bonne occasion pour Kevin Vickers de faire son entrée à l’Assemblée législative, le chef libéral laisse entendre qu’il ne sera pas candidat. «Je rencontrerai le président et l’exécutif de la circonscription de Baie-de-Shediac-Dieppe pour offrir mon soutien et rallier les troupes pour préparer une élection partielle dans la circonscription. Comme je l’ai indiqué dès le début, je souhaite représenter les gens de Miramichi», a-t-il déclaré.

«En ce qui a trait à la circonscription de Baie-de-Shediac-Dieppe, je suis honoré par le fait que plusieurs
personnes, y compris de nombreux libéraux de la circonscription, se sont tournées vers moi et m’ont
encouragé à présenter ma candidature lorsque le siège deviendrait vacant», raconte-t-il ensuite.