Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Charlevoix: D’autres découvertures en santé probables d’ici l’automne

Publié le 12 avril 2019 à 16:04, modifié le 12 avril 2019 à 16:11

Par: Mariane Lajoie

Cette histoire d’une femme de La Malbaie qui a donné naissance à son enfant dans sa voiture en raison d’une découverture en obstétrique à l’Hôpital de La Malbaie a fait beaucoup réagir au cours de la dernière semaine. Le PDG du CIUSSS de la Capitale-Nationale a tenu à faire le point, cet après-midi, à l’Hôpital de La Malbaie, sur la situation de la main-d’oeuvre dans Charlevoix.

Michel Delamarre a avoué que d’ici l’automne, la situation du personnel dans tous les établissements de Charlevoix, plus particulièrement de l’Hôpital de La Malbaie, était loin d’être idéale.

En tout, il manque environ 100 employés à travers différents départements, mais surtout en obstétrique, à l’urgence et en hébergement. De ce nombre, le CIUSSS dénombre environ 40 infirmières, 40 proposés aux bénéficiaires et 12 infirmières auxiliaires. À l’automne, la situation devrait se résorber grâce à du recrutement qui a porté fruit. Des infirmières en provenance de la France viendront également s’installer dans la région pour y travailler.

Au printemps et à l’été, toutefois, rien n’indique qu’il n’y aura pas encore de découverture dans différents départements, comme a connu l’Hôpital de La Malbaie la semaine passée en obstétrique.

«L’Hôpital de La Malbaie est plus touchée que Baie-Saint-Paul présentement. Mais c’est quand même réparti. Quand je vous disais qu’on a du temps supplémentaire de façon élevée, c’est vrai en hébergement, c’est vrai en obstétrique, c’est vrai à l’urgence», avoue le PDG du CIUSSSCN, Michel Delamarre.

La députée Émilie Foster a aussi tenu à réagir à la situation. Elle semblait bien étonnée, voir même dérangée, de ne pas avoir été invitée au point de presse de vendredi après-midi du CIUSSS.

« Le recrutement se fait au niveau du CIUSSS. Je crois savoir qu’ils sont sur le cas et qu’ils vont s’assurer le plus possible que nous n’ayons pas de découverture. Ceci étant dit, je me croise les doigts, je le souhaite et encore une fois, j’offre ma collaboration au CIUSSS», rappelle Émilie Foster.

Michel Delamarre a tenu à assurer qu’en aucun cas, aucun département ou service ne fermera dans la région en raison d’un manque de personnel. Beaucoup d’efforts sont mis pour recruter du personnel et pour attirer les gens à étudier les différentes professions en soins.