Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le chantier du nouvel hôpital de La Malbaie sera retardé

Publié le 23 février 2021 à 16:43, modifié le 24 février 2021 à 17:27

Par: Cimon Charest

Le visage de La Malbaie sera bientôt bien différent. La démolition de l’école Félix-Antoine-Savard devrait débuter dans quelques mois.

 

« L’école sera démolie cet été. À partir de là, il faut transférer tous les élèves à l’école Marguerite-d’Youville », explique la députée de Charlevoix-Côte-de-Beaupré, Émilie Foster (CAQ), qui a tenu une mêlée de presse avec les médias de la région.

La construction de la nouvelle école prendra cependant plus de temps que prévu, et puisque la construction de l’hôpital dépend de l’avancement des travaux, il ne sera prêt qu’en 2026, soit un an plus tard qu’il était annoncé.

« Étant donné que c’est une nouvelle école qu’on démolit et reconstruit sur le même terrain, c’est plus complexe que de faire seulement une rénovation, un agrandissement », ajoute la députée.

Une situation qui indiffère plutôt les Malbéens.

« J’espère garder ma bonne santé jusqu’à ce moment-là. Mais je n’ai pas beaucoup à avoir avec l’hôpital », rassure une dame rencontrée.

« Tant que nos services ne sont pas minimisés, je pense que ça, c’est une première chose », relative une autre citoyenne.

Il n’y a pas qu’à La Malbaie où se mettra en branle un important chantier. Saint-Hilarion attend impatiemment sa maison des aînés.

« Ça amène aussi un genre de (sentiment de) sécurité au niveau des personnes âgées, pour avoir une résidence pour les permettre de poursuivre, de rester dans le village », élabore le Maire, Patrick Lavoie.

La municipalité a complété l’acquisition du terrain. La construction devrait débuter ce printemps.

« Il y a même une demande de certificat d’autorisation à l’environnement qui a été accéléré, donc on est dans les délais pour livrer ça fin été, début automne 2022 », termine la députée.

Le projet de 30 M$ hébergera 48 personnes. 36 places seront allouées aux personnes âgées, celles restantes seront réservées aux adultes ayant des besoins spécifiques.