Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Port de Gros-Cacouna : une consultation sur les travaux de dragage à venir

Publié le 18 janvier 2023 à 16:21, modifié le 18 janvier 2023 à 17:21

Par: Marie-Helene Chartrand

Des travaux de dragage seront nécessaires au port  de Gros-Cacouna pour assurer la continuité des opérations et la sécurité des navires.

Berger, Premier Tech, et Groupe Lebel sont quelques-unes des entreprises dont les activités sont intrinsèquement liées au port de Gros-Cacouna. Mais le maintien des opérations est compromis en raison de la profondeur des eaux, qui était de 12 mètres, s’est considérablement réduite depuis sa création.

« Quand on est plus capable de maintenir le 8 mètres ça devient non sécuritaire pour les navires de venir à Cacouna , donc il y a des enjeux de sécurité. C’est pour ça qu’on doit draguer»,  explique Anne Dupéré, PDG de la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie (SPBSLG).

Les marées successives ont provoqué une accumulation naturelle de sédiments qui menacent maintenant la sécurité des activités du port.

Le plan décennal de la Société portuaire du Bas-Saint-Laurent et de la Gaspésie prévoit draguer près de 60 000 mètres carré à tous les 3 ans.  La méthode pour effectuer les travaux quant à elle sera déterminée suite à un appel d’offres. À l’image du port de Rivière-du-Loup, la société portuaire privilégie le rejet en eau libre comme méthode pour disposer des sédiments. Mais ce moyen implique des désagréments pour les bélugas; à savoir  du bruit subaquatique et des matières en suspension.

«Il y a un suivi en temps réel au niveau acoustique parce que les bélugas émettent des sons qui sont très représentatifs donc à ce moment-là dès qu’on entend des bélugas il y a un arrêt systématique des travaux qui se fait en temps réel », fait valoir Caroline Ratté, coordonnatrice à l’environnement et au développement durable à la SPBSLG.

Les résidents présents semblaient rassurés par  les différentes mesures d’atténuation proposées.La consultation publique se poursuit en ligne jusqu’au 31 janvier.

Quant à la vision d’avenir pour le port de Gros-Cacouna, il faudra attendre la décision entourant le déménagement de la traverse Rivière-du-Loup – Saint-Siméon.

Pour la suite des choses on prévoit déposer l’étude d’impacts auprès du gouvernement cet hiver et si tout va bien on pourrait effectuer les travaux de dragage au plus tôt en 2024.