Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Météo : Une soirée mouvementée au KRTB

Publié le 13 août 2019 à 08:36, modifié le 13 août 2019 à 17:41

Par: Amélie Paquette

Plusieurs secteurs du KRTB ont été frappés hier soir par un orage violent et même de la grêle. Ces épisodes de fortes précipitations auront laissé quelques dégâts sur leur passage. Les champs de petits fruits ont entre autres été malmenés.

La soirée du 12 août devait être préalablement marquée par l’apogée des perséides. Toutefois, il en a été tout autre. Trois séries d’orages ont traversé nos régions, la première à 19 h et la dernière vers 23 h. Orages violents, pluies intenses et éclairs : ces conditions ont duré pendant plusieurs heures, notamment à Saint-Hubert, Saint-Arsène et Saint-Épiphane.

Les conditions atmosphériques étant favorables à la formation de grêle en ce temps tumultueux, des précipitations solides de grosse taille sont tombées. Certains internautes rapportaient le bris de branches d’arbres ou encore le détachement de morceau de leur couverture de toit.

Les conditions sont revenues à la normale au cours de la nuit.

Des récoltes endommagées

Les conséquences se sont aussi fait sentir dans les champs, particulièrement pour les petits fruits. Un horticulteur de Saint-Arsène a vu plusieurs de ses bleuets tombés au sol. D’autres ont aussi été sectionnés, les rendant irrécupérables.

 

« Les grêlons qui sont tombés, ils ont atteint les bleuets, donc ils sont tombés par terre. Même des grappes de bleuets qui étaient prêtes à récolter sont complètement tombées par terre. C’est sûr qu’il y en a une partie que ce n’est pas récupérable », explique Alexandre Belzile, le propriétaire de Fraisière Belzile.

Ces incidents auront donc un impact financier significatif pour l’horticulteur.

« Selon moi, il y a un 20 % de bleuets qui sont tombés par terre, donc c’est un peu un 20 % de profits de moins », ajoute le maraicher.

Nous tenons à remercier tous les internautes qui nous ont fait parvenir des photos.

Crédit : Stéph Gauthier, Lynda Beaulieu, Miguel Côté, Sarah ST et Natacha Leblanc.