Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

McCain investit 80 millions à Grand-Sault

Publié le 7 novembre 2019 à 07:43, modifié le 7 novembre 2019 à 16:47

Par: Jacob Cassidy

McCain a annoncé hier un investissement de 80 millions  de dollars à ses installations de Saint-André, au Madawaska. Ça permettra d’ajouter trois nouvelles lignes de production dédiées à la transformation de pommes de terre.

L’investissement pourrait permettre la création de 80 emplois dans la région. La mise en fonction des installations est prévue au début de 2021.

«On flotte sur un nuage. C’est très bon pour notre communauté. Saint-André ça fait plusieurs coupures qu’on a et là c’est très bon. C’est très bon pour la grande région», commente le maire de l’endroit, Marcel Levesque.

L’entreprise espère ainsi que cette chaine de production, qui sera équipée de technologies de pointe à plusieurs niveaux, permettra de répondre à la demande grandissante pour le marché des pommes de terres transformées.

« Ces investissements dans nos installations de Grand-Sault témoignent de l’engagement de McCain dans le secteur de la pomme de terre au Nouveau-Brunswick et auprès des personnes qui vivent et travaillent dans la communauté de Grand-Sault », a déclaré Dale McCarthy, vice-président de la chaine d’approvisionnement intégrée, McCain Foods North America.

Dès que Dr Oetker a fermé en mai 2018, la compagnie avait fait comprendre aux maires qu’elle ne laisserait pas les bâtiments vides. C’est donc un an et demi plus tard que McCain confirme qu’une expansion ira de l’avant. Les nouvelles lignes de production seront installées dans l’ancienne usine de pizza. «Ils étaient encore en location eux pour une période de temps. Il a fallu attendre que ça finisse ce contrat-là. Depuis ce temps-là, on a à des pourparlers avec eux», partage le maire de Grand-Sault, Marcel Deschênes.

«Je sais qu’il va y avoir une série de hash browns, une autre ligne de frites et une ligne de taters de ce qu’on peut comprendre», relate M. Levesque.

Avec la fermeture de Dr Oetker, 180 travailleurs avaient perdu leur emploi. Pour la communauté, cette nouvelle est un baume après des temps plus ardus. «Ça va ramener du monde chez nous. C’est de ça qu’on a besoin. Je pense qu’on s’en va dans un bon boom économique», affirme le maire de Saint-André.

Les retombées pourraient aussi se faire sentir dans d’autres entreprises de la région. «Ça va être bon pour les fermiers aussi. On parle de 2000 à 3000 acres de plus de patates qui vont entrer. Donc les fermiers vont en bénéficier. Lorsqu’on parle du spin off économique, c’est vraiment important», ajoute Marcel Deschênes.

Tous espèrent que cet engagement de l’entreprise pourrait convaincre d’autres industries à venir s’établir. «McCain a démontré qu’ils ont confiance en notre région. Donc on espère que ça va attirer d’autres compagnies», affirme le député de Victoria-la-Vallée, Chuck Chiasson.

D’ici là, la communauté ne peut que souhaiter que les retombées réelles de cette annonce soient à la hauteur de leurs attentes.