Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

L’érosion des routes terminée à l’Isle-aux-Coudres?

Publié le 5 décembre 2018 à 17:13, modifié le 5 décembre 2018 à 17:17

Par: Carl Vaillancourt

Le problème d’érosion qui a endommagé les routes de l’Isle-aux-Coudres depuis 2013 pourrait être réglé dès 2019. Le nouveau maire de la municipalité voit la lumière au bout du tunnel.

Après une rencontre de plusieurs heures hier à Québec avec une vingtaine de fonctionnaires de l’État, le nouveau maire de l’Isle-aux-Coudres est encouragé. Québec s’attaquera aux problèmes d’érosion des routes dans sa municipalité.

« Il y a un protocole qui devrait se signer avec le ministère de la Sécurité publique», explique Patrice Desgagnés.

Enrochement et fortification de la chaussée sur un tronçon de 4,2 kilomètres du chemin des Coudriers sud; voilà la solution envisagée.

Admissiblse au nouveau programme créé en 2017 qui permet d’octroyer des subventions aux municipalités côtières qui veulent contrer l’érosion des berges, les travaux coûteront donc beaucoup moins cher que prévus.

Selon l’évaluation du projet, les coûts pourraient atteindre la somme de 7 M$ si l’enrochement est nécessaire sur la grandeur du tronçon.

«Faire de l’enrochement, c’est un millions de dollars par kilomètre. Mais on va tu avoir besoin d’enrocher partout, c’est à étudier. Les gens du MTQ vont travailler là-dessus pour la façon de le faire, puis nous on avait un estimé pour refaire la route d’un bout à l’autre qui était de 2,7 millions de dollars», mentionne le maire.

Depuis 2013, ce sont plusieurs routes qui sont affectées par l’érosion. Le 27 novembre dernier, trois tronçons ont été endommagés par la tempête. Environnement Canada annonce d’autres tempêtes de force similaire au cours des prochaines semaines. Une situation qui a obligé les autorités à agir.

« Une solution avec des blocs de béton pour sécuriser l’assise de la route, les deux parties que ce soit le chemin de la Bourroche ou le chemin des Coudriers sud. On baigne là-dedans», indique M. Desgagnés.

Le projet devrait être entériné par le ministère de la Sécurité publique entre janvier et février 2019. Les travaux débuteront au milieu de l’été pour se terminer au mois de novembre avant l’arrivée de l’hiver.