Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le Bas-Saint-Laurent passe au jaune

Publié le 15 septembre 2020 à 18:20, modifié le 16 septembre 2020 à 12:47

Par: Raphael Brouillette

Le Bas-Saint-Laurent est en mode préalerte suite à la récente éclosion. La région fait partie de quatre territoires avec la Montérégie, Montréal et Chaudière-Appalaches à passer au palier jaune.

Il s’agit du deuxième niveau en importance. Et ça aura des répercussions immédiates. Le nombre d’inspections va augmenter tout comme le dépistage qui sera plus ciblé. De son côté, la Santé publique demande à la population de faire des efforts.

 « On demande surtout de rehausser la vigilance et d’éviter les rassemblements. » Sylvain Leduc, directeur Santé publique du Bas-Saint-Laurent.

Il ne faudra pas s’étonner de voir les forces de l’ordre s’impliquer davantage selon le ministre de la Santé Christian Dubé.

 « Il va y avoir plus d’interventions policières, ça, c’est sûr. Comme on a vu à Québec.»

Sylvain Leduc va même plus loin.

 « Si jamais des ordonnances légales étaient nécessaires pour faire respecter les isolements afin d’éviter que des gens constituent des menaces à la population on va le faire. »

Les élus municipaux ont aussi été avisés lors d’une rencontre téléphonique mardi matin avec entre autres, la ministre régionale Marie-Eve Proulx. Leur coopération sera demandée.

 «  On demande aux élus municipaux d’être partenaire dans cette démarche et s’assurer que les gens respectent les règles. »

Avec 17 cas aujourd’hui, la propagation se poursuit dans la région, surtout à Rivière-du-Loup. Le palier orange pourrait venir vite si rien ne change. Sylvain Leduc affirme que la région est plus près de cette couleur que le vert. Un coup de barre doit être fait. Et les restrictions pourraient faire mal à certaines entreprises.

 « On va réduire le nombre de personnes dans les résidences privées qui passerait de dix à six. Il y aurait la fermeture des bars et il y aurait des fermetures dans les restaurants pour se limiter au take-out. » Christian Dubé

Le directeur de la Santé publique a aussi confirmé que des travailleurs de la santé ont contracté le virus dans les derniers jours sans s’avancer sur le nombre et l’endroit.