Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La privatisation de services non-médicaux abandonnée au NB

Publié le 13 juin 2018 à 15:28, modifié le 13 juin 2018 à 15:28

Par: Jacob Cassidy

Le ministre de la Santé du Nouveau-Brunswick a confirmé aujourd’hui qu’il mettait fin au processus de privatisation de services non-médicaux dans les hôpitaux.

Fredericton espérait économiser 9,3 millions de dollars en confiant à la firme Sodexo les services alimentaires et d’entretient. Le ministre Benoît Bourque se dit convaincu que les régies régionales de la santé seront apte à accroître la qualité, l’efficacité et l’efficience des services.

« En 2014, l’ancienne administration a entamé le processus d’externalisation », a déclaré le ministre de la Santé, Benoît Bourque. « Au moment opportun, nous avons fait preuve de diligence raisonnable en créant un groupe de travail mixte qui a travaillé très fort pour trouver des possibilités d’amélioration de ces services au sein du secteur public, et nous sommes convaincus que les régies régionales de la santé seront en mesure de s’acquitter de ce mandat au fil du temps. »

 

Le Conseil des syndicats hospitaliers du Nouveau-Brunswick se réjouit de cette annonce. Dans les dernières années, différents moyens de pression ont été élaborés pour empêcher la perte anticipée de près de 280 emplois.

« Le groupe a fait son travail et a conclu que la privatisation n’était pas la solution. Le nouveau ministre de la Santé, Benoit Bourque, a écouté les préoccupations des travailleurs au sujet de Sodexo », a déclaré la présidente de la section locale 1252, Norma Robinson.

Les régies régionales de la santé doivent désormais présenter au gouvernement un plan à long terme pour transformer la prestation de service.