Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Alerte info

Un accident mortel est survenu sur la route 132, à Hope Town, vers 13h30 cet après-midi.

Nouvelles

Internet haute vitesse : loin d’être acquis au Haut-Madawaska

Publié le 28 août 2019 à 15:52, modifié le 28 août 2019 à 16:23

Par: Jacob Cassidy

Les géants des télécommunications ont annoncé qu’ils pourraient ralentir le rythme en matière d’installation de réseaux internet haute vitesse dans les régions rurales. La Communauté de Haut-Madawaska craint d’être affectée par la situation, qui se veut une réaction à une décision du CRTC.

Pour la communauté de Haut-Madawaska, l’internet haute vitesse est loin d’être acquis. Le maire estime que près de la moitié des citoyens n’ont pas accès à une connexion convenable.«Ils offrent le service qu’ils vendent comme haute vitesse, mais en réalité ce n’est pas plus que 7 Mb/s de téléchargement», déplore le maire, Jean-Pierre Ouellet.

Règle générale, les résidents des anciennes municipalités sont mieux desservis.  «Tout ce qui était anciennement les DSL n’avait pas accès aux services de Rogers, ou n’avait pas accès à internet haute vitesse. Ils avaient la ligne téléphonique», rapporte-t-il.

La semaine dernière, Bell a annoncé la suppression d’environ 200 000 foyers d’un programme d’expansion du réseau en milieu rural. Il s’agit d’un moyen de pression pour contester une décision du CRTC. L’organisme a annoncé qu’elle réduirait les coûts facturés à la concurrence, aux plus petits distributeurs, pour utiliser les installations déjà existantes.

Plusieurs entreprises revendiquent une meilleure connexion. «En 2019, c’est vraiment important d’avoir ça que ce soit pour payer les fournisseurs, les courriels, tout ce qui se passe avec la technologie. C’est primordial. On ne peut pas se passer de ça», assure le président de la Chambre de commerce du Haut-Madawaska, Jessy Nadeau.

Le développement de certaines industries dépend d’ailleurs d’innovations techniques. «Les érablières, peut-être qu’elles prendraient plus d’expansion à cause de ça. On veut travailler fort là-dessus, attirer des entreprises, les garder dans notre région», mentionne M. Nadeau.

Malgré tout, il y a encore de l’espoir. Xplornet devrait bénéficier de subventions gouvernementales pour étendre ses services. «On me dit que la région du haut Madawaska va être incluse à l’intérieur de ça, relate le maire. Probablement que ce serait par fibre optique.»

Sinon, la communauté envisage d’installer son propre réseau Wi-Fi pour connecter ses bâtiments municipaux. «On avait regardé, peut-être, d’offrir ce service-là a des gens qui auraient pu se connecter sur le réseau de la municipalité et vendre ce service-là», explique M. Ouellet

En attendant, les citoyens devront faire preuve de patience en surfant sur le web. L’accès au réseau cellulaire représente aussi un enjeu dans la région.