Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Inauguration de la caserne de pompiers à Saint-Louis-du-Ha! Ha!

Publié le 24 août 2019 à 17:44, modifié le 24 août 2019 à 17:52

Par: Charles Laverdière

Plus de 150 citoyens ont assisté à l’inauguration de la nouvelle caserne de pompiers à Saint-Louis-du-Ha! Ha!, décrite comme l’une des plus modernes de la région.

La mairesse, Sonia Larrivée, était heureuse d’inaugurer le nouvel édifice. Cette dernière travaille sur ce projet depuis 2013. «Aujourd’hui on voit enfin cette réalisation se concrétiser. Je peux vous dire que je crois que mes 22 pompiers sont très heureux d’avoir une modernisation au niveau de leurs installations et c’est toute la communauté et la population qui vont en bénéficier», raconte-t-elle.

Le directeur du Service de sécurité incendie de Saint-Louis-du-Ha! Ha!, Michaël Morin, était aussi satisfait de sa nouvelle caserne. Les pompiers et lui pourront réagir plus rapidement en cas d’urgence, entre autres grâce à l’emplacement de la caserne. «C’était vraiment important que quand on répond à des alarmes ou des appels d’incendie, d’être proche des intersections pour aller disons à Saint-Elzéar, Témiscouata-sur-le-Lac, Saint-Honoré, faque l’endroit est stratégique pour qu’on puisse sauver du temps sur nos appels et nos premiers répondants», explique-t-il.

L’ancienne caserne était devenue trop petite et désuète. Deux facteurs qui ont été corrigés grâce au nouveau bâtiment, laissant les pompiers ébahis devant leurs nouvelles installations. «La dimension, la grandeur, la disposition des camions, les équipements. On est à la fine pointe de la technologie. Ça nous met ça encore plus facile pour faire nos interventions et être sécuritaire dans nos interventions», explique l’un d’eux.

Les citoyens n’auront pas à absorber les coûts de la nouvelle caserne. Construite pour un montant total de 3,6 millions de dollars, la municipalité a bénéficié d’une subvention de 2,4 millions de la part de Québec. Le 1,2 million restant sera payé sur une période de 20 ans grâce aux revenus éoliens.