Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Fredericton modifiera la loi sur les accidents de travail

Publié le 27 novembre 2018 à 15:12, modifié le 27 novembre 2018 à 17:56

Par: Jacob Cassidy

Le gouvernement du Nouveau-Brunswick a présenté aujourd’hui un projet de loi pour moderniser le régime d’indemnisation des accidents de travail.

Les modifications présentées s’inspirent des recommandations contenues dans le Rapport du Groupe de travail sur Travail sécuritaire Nouveau-Brunswick. Les amendements apportés à trois lois devraient permettre d’assurer la viabilité à long terme de la société de la couronne.

Fredericton prévoit notamment de rétablir le pouvoir du conseil d’administration de Travail sécuritaire Nouveau-Brunswick en ce qui a trait aux politiques, en plus de clarifier le régime d’indemnisation.

Le gouvernement souhaite aussi éliminer la période d’attente de trois jours non payés pour les travailleurs blessés et s’attaquer à l’élimination du déficit de la caisse des accidents afin d’atténuer le risque de hausses considérables des taux de cotisation, tout en protégeant les prestations des travailleurs blessés.

« Éliminer la période d’attente non payée permettra de fournir des prestations pour perte de gains à tous les travailleurs dès le lendemain de l’accident, ce qui aura un effet direct sur les travailleurs blessés les plus vulnérables », a déclaré le ministre de l’Éducation postsecondaire, de la Formation et du Travail, Trevor Holder.

Cette annonce a été saluée par Travail sécuritaire Nouveau-Brunswick, qui réclamait, il y a quelques semaines, des modifications législatives après avoir annoncé une troisième hausse consécutive des cotisations.

« Nous voulons remercier le gouvernement provincial d’avoir agi rapidement pour donner suite aux recommandations du groupe de travail ministériel », a déclaré la présidente par intérim de Travail sécuritaire NB, Haley Flaro.