Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Familles d’accueil recherchées pour animaux errants

Publié le 13 janvier 2022 à 16:23, modifié le 13 janvier 2022 à 16:23

Par: Nathalie Des Groseilliers

Le froid intense des derniers jours met la santé et la survie des animaux errants en danger. Le Réseau de protection animale de la Baie-des-Chaleurs est à la recherche de famille d’accueil et d’adoption pour les héberger.

Le réseau de protection animale de la Baie-des-Chaleurs s’inquiète de la situation des chats errants.

« La situation est préoccupante au niveau des chats (…) il n’y a pas de registre là à proprement parlé qui existe en ce moment, faque c’est difficile pour nous de vraiment connaitre le nombre total de population d’animaux, mais c’est pas rare que des citoyens vont nous signaler, par contre de grosses colonies là d’une vingtaine de chats errants là, dans leur secteur », estime Marie-Ève Poirier, vice-présidente du Réseau de protection animale de la Baie-des-Chaleurs.

S’il est difficile d’estimer le nombre exact de chats et de chiens errants sur le territoire de la Baie-de-Chaleurs, une chose est facile à évaluer pour le Réseau de protection animale, c’est le manque de familles pour les accueillir.

«En ce moment, on a besoin de nouvelles familles d’accueil, on a une liste d’attente malheureusement. (…) On a une dizaine de chats qui sont en attente de prise en charge présentement », note Mme Poirier

14-48

Comme il n’y a toujours pas de refuge d’animaux, à proprement parlé,  les familles d’accueil bénévoles sont essentielles.

« Les familles d’accueil, nous, c’est le court terme, on en prend soin, on les aide quand c’est tout petit ici, de la grange, on les aide à socialiser puis ensuite, on a le plaisir à les donner à une belle famille. (…) Une famille adoptive, c’est quelqu’un qui s’engage de garder le chat pour le reste de ses jours », explique Josette Boudreau, famille d’accueil depuis 4 ans.

Les familles d’accueil sont appuyées par le Réseau de protection animale. «On fournit tout en fait, si vous voulez devenir famille d’accueil demain matin(…) On fournit la litière, la nourriture, les bols, une laisse s’il faut, un collier, une cage s’ils ont besoin d’isoler l’animal quelque temps. (…) Y compris les soins vétérinaires », mentionne la vice-présidente du Réseau.

Il arrive souvent qu’une famille d’accueil devienne la famille d’adoption. « Il y a aussi des familles d’accueil qui vont devenir famille d’accueil dans l’optique d’adopter, pour essayer un peu. On aimerait adopter un chien, mais on ne sait pas, le fait d’être famille d’accueil, ça permet d’essayer un certain temps », raconte Kim Lavigne, elle aussi, famille d’accueil depuis 4 ans.

Le Réseau est un organisme à but non lucratif qui fonctionne essentiellement grâce à des bénévoles et au don de la population. « C’est sûr qu’avec la COVID, c’est un peu plus difficile, toutes nos activités de financement ont dû être annulées », mentionne Mme Poirier. Mais il est facile de rejoindre le Réseau de protection animale de la Baie-des-Chaleurs sur leur page Facebook, par téléphone ou courriel, soit pour faire un don, devenir famille d’accueil ou pour adopter un animal.

Rappelons que lors des grands froids et des tempêtes de neige, les chats s’approchent des maisons à la recherche de sources de chaleur. Signaler leur présence au Réseau de la protection animale de la Baie-des-Chaleurs pourrait les sauver!