Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Enfants mordus : poursuite contre le maître du chien

Publié le 21 février 2019 à 12:27, modifié le 21 février 2019 à 14:26

Par: Jacob Cassidy

Le propriétaire du chien qui a mordu deux enfants à Saint-Joseph-de-Madawaska l’été dernier fait face à une accusation au civil.  Le père d’une des deux victimes, un garçon de 5 ans, dénonce la négligence du maître de l’animal et des propriétaires du terrain où l’incident s’est produit.

L’incident est survenu le 24 juillet dernier. Le jeune William, 5 ans, était en visite chez ses grands-parents maternels lorsque soudainement et sans avertissement il a été attaqué par un chien.

Dans cette affaire, le garçon est représenté par son père. La poursuite vise le maître du chien et les grands-parents, qui sont les deux propriétaires de la résidence où l’incident a eu lieu.

Le document déposé en cour reproche à ces trois personnes d’avoir fait preuve de négligence. Ils auraient notamment omis de garder le contrôle de l’animal, de l’attacher ou de le museler pour éviter qu’il ne morde des visiteurs. La poursuite allègue également que ces personnes savaient que le chien était agressif et avait l’habitude de mordre sans raison.

La victime a subi des blessures au visage qui pourraient bien laisser des traces permanentes. C’est pourquoi la poursuite réclame des dommages et intérêts pour la douleur et la perte d’agrément de la vie, les frais médicaux ainsi que les impacts futurs que pourraient avoir ces blessures.

Une deuxième poursuite ?

Une autre fillette a également été mordue par ce chien quelques jours plus tôt. Des démarches sont en cours pour déposer une poursuite contre les trois mêmes individus. Toutefois certains éléments manquent pour officialiser le dépôt de la demande.

Le cabinet d’avocats responsable des deux dossiers a préféré s’abstenir de commentaires sur les démarches judiciaires en cours. La SPCA confirme qu’aucune accusation ne sera déposée en lien avec cette affaire.