Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Des campeurs qui laissent des traces

Publié le 10 juillet 2020 à 17:10, modifié le 10 juillet 2020 à 17:10

Par: Louis-Philippe Arsenault

Le camping sur les plages de Gaspé divise encore les citoyens un mois après le dépôt du règlement de la ville. Si les plages n’appartiennent pas à la municipalité, le maire entend bien faire quelque chose alors que la présence de déchets semble devenir de plus en plus problématique.

Les plages de Gaspé qui sont plus populaires que jamais pour les campeurs préoccupent des citoyens.

« Je pense qu’il devrait y avoir une réglementation plus soutenue par rapport à ramasser vous, respectez la nature, respectez-vous et respectez-nous », affirme une citoyenne.

« On est témoin cette année d’un sur achalandage vraiment, les gens son venus ils ont entendu qu’on pouvait camper et la ils débarquent en Gaspésie», ajoute Mylène Cotton, propriétaire de La Cantina Latinogaspésienne. Située à la plage Haldimand depuis 7 ans, la propriétaire croit qu’il est temps de sensibiliser les campeurs à la fragilité du secteur. « Ils font ça du mieux qu’ils peuvent, j’imagine, mais beaucoup de gens ne sont pas éduqué à la façon de ne pas laisser de trace quand on vient dans un milieu comme ça, on ne doit pas camper dans les limes des sables faut s’installer de façon discrète aussi on se fait pas un campement pour 10 jours », ajoute-t-elle.

Même chose du côté de la plage de Douglastown où une quinzaine de voitures s’étaient installées lors de notre passage vendredi matin. « C’est vraiment ridicule ce qui se passe cet été à la plage à Douglastown », lance une autre citoyenne en regardant le site de la plage.

La ville assure être préoccupée par le dossier. « Du côté municipal, on travaille sur de l’affichage préventif également, ce n’est pas notre rôle de le faire nécessairement parce qu’on n’est pas sur des propriétés municipales. Par contre, c’est un bien public les plages on se rend contre que c’est un désastre cette année, il y a trop de gens qui les utilises il y a des gens qui sont en train de les saccager, c’est un nom sens », affirme le maire de Gaspé Daniel Côté.

Propriétaire de la plage, le Ministère de l’Environnement prépare une intervention assure le maire. « Ils reconnaissent leur rôle et ils reconnaissent qu’ils ont quelque chose à faire et ils planifient des interventions rapidement » , déclare le maire.

La frustration est telle qu’un citoyen est même venu réveiller des campeurs en voiture vendredi matin.

« Il est passé avec sa voiture dans le tapis en klaxonnant [..] « les polices arrivent foutez le camp » », raconte un voyageur de Montréal qui campe sur la plage depuis une semaine. Si certains sont plus négligents, une majorité sont respectueux croit-il. « Je peux comprendre la frustration des gens du coin s’il y a eu de la négligence dans le passé, mais c’est si tu fais le tour, y’a pas de déchet on se ramasse », poursuit le voyageur.