Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Maxime Blanchette-Joncas dépose aux communes sa pétition pour les aînés

Publié le 26 mars 2021 à 09:33, modifié le 26 mars 2021 à 14:04

Par: Communique de presse

Fort du succès sans précédent accumulé par les 20 129 signatures de la pétition e-3106 visant l’amélioration des conditions financières des aînés, le député de Rimouski-Neigette – Témiscouata – Les Basques, Maxime Blanchette-Joncas l’a solennellement déposée hier à la Chambre des communes. « Mes premiers mots vont à tous les signataires, que je remercie profondément. J’ai un engagement très personnel auprès des personnes âgées, du sort qu’on leur réserve et de leur dignité, et je suis extrêmement fier de voir la mobilisation populaire exceptionnelle qu’a entraînée mon initiative.

Recueillir plus de 20 000 signatures en à peine 60 jours me donne l’énergie pour me battre encore davantage pour nos aînés » a lancé, visiblement ému, le député Blanchette Joncas.

Rappelons qu’en collaboration avec des organismes consacrés au mieux-être des aînés, dont le Carrefour des 50 +, la FADOQ et la Table de concertation des aînés du Bas-Saint-Laurent, le leadership du député Blanchette-Joncas a su coaliser non seulement les forces vives de ce mouvement social dans le Bas-Saint-Laurent, mais aussi partout au Québec et même ailleurs dans le reste du Canada.

« Je savais que mon initiative allait toucher les gens pour me permettre d’agir, mais j’ai eu une immense surprise de constater que par le bouche-à-oreille, la pétition s’est rendue dans l’Ouest canadien, dans les Maritimes et même au
Yukon! Le gouvernement libéral de Justin Trudeau devra nous écouter et ne plus tenir pour acquis le vote des aînés. Ce n’est pas une question partisane! Il en va de la qualité de vie de ceux qui nous ont précédés et notre gratitude commande que nous augmentions leurs revenus et les services auxquels ils ont droit », poursuit Maxime Blanchette-Joncas.

Pour le député du Bloc Québécois, le dépôt de la pétition ne constitue pas la fin de sa démarche, mais plutôt la poursuite encore plus vive d’une action militante de tous les instants pour une reconnaissance du rôle des aînés, de leur condition financière et de leurs droits fondamentaux. « Je suis reconnaissant envers ceux qui m’ont précédé dans la vie d’avoir su forger une société aussi forte que la nôtre. Aujourd’hui, c’est à mon tour de leur redonner ce à quoi ils ont droit. Avec tous mes compatriotes, nous formons une puissante force de frappe et le gouvernement devra nous écouter! », conclut le député.

Crédit photo : Maxime Blanchette-Joncas