Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Agression homophobe à La Malbaie : Une entente possiblement réglée pour le procès Hardy

Publié le 7 janvier 2021 à 14:49, modifié le 7 janvier 2021 à 14:55

Par: Cimon Charest

La présumée victime, Markantoine Lynch-Boisvert

Une entente entre la couronne et la défense pourrait voir le jour dans le procès de Nicolas Hardy, l’homme de La Malbaie accusé d’avoir agressé le designer Markantoine Lynch-Boisvert (photo ci-dessus) dans Charlevoix à l’été 2019.

L’homme de 29 ans fait face à une accusation de voies de fait causant des lésions.

Rappelons les faits. La nuit du 23 au 24 août 2019 près du bar Le Jazz, Markantoine Lynch-Boisvert était en compagnie de son conjoint lorsqu’ils auraient aperçu une personne recevoir des insultes homophobes. Ils ont décidé de quitter l’établissement et c’est à ce moment que trois hommes les ont poursuivis pour les frapper.

Le designer a dû être opéré au visage pour traiter des fractures. Lui et son conjoint ont également subi une commotion cérébrale.

Nicolas Hardy, 29 ans, est accusé d’agression causant des lésions.

Geste homophobe

L’agression avait suscité de l’indignation partout au Québec et au Canada. Le premier ministre François Legault a décrit l’attaque comme étant « révoltante, qui n’a pas sa place au Québec », et la Ministre fédérale du Développement économique et des Langues officielles Mélanie Joly l’a qualifiée « d’inacceptable ».

Si reconnu coupable, Nicolas Hardy s’expose à une peine plus sévère en raison du caractère homophobe de l’attaque.

La cause sera de retour devant les tribunaux le 20 janvier prochain.