Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un pas de plus vers la réfection du rail gaspésien

Publié le 9 avril 2019 à 16:42, modifié le 10 avril 2019 à 00:04

Par: Louis Laflamme

Une importante étape a été franchie dans la réfection du chemin de fer de la Gaspésie. Le gouvernement du Québec, qui est propriétaire du rail gaspésien, est officiellement entré en appel d’offres pour la construction de deux nouveaux ponts ferroviaires à la hauteur de Cascapédia – St-Jules.

La Société du chemin de fer de la Gaspésie a reçu une bonne nouvelle. Une nouvelle qu’elle attendait depuis près de sept ans. « C’est vraiment le remplacement des deux ponts ferroviaires à Cascapédia-St-Jules par deux nouvelles structures qui vont être construites à une quinzaine de pieds à côté », avance le président de la Société du chemin de fer de la Gaspésie, Éric Dubé.

Le gouvernement du Québec a lancé l’appel d’offres pour la construction des deux ponts le 29 mars. « Les contracteurs ont jusqu’au 29 avril pour déposer. J’espère qu’ici à la mi-mai le contracteur pourra être choisi et annoncé », explique Éric Dubé.

Il va s’en dire que le visage de Cascapédia – St-Jules va changer. Les deux ponts actuels atteindront bientôt l’âge vénérable de 130 ans.

« Depuis 2013 qu’on travaille sur ce dossier-là. Ce sont des ponts qui datent depuis 1890. Donc on comprend que ça date d’une autre époque », ajoute Éric Dubé.

Les deux nouveaux ponts seront construits juste à côté des deux ponts déjà existants. Ce qui permettra au train de marchandises de continuer ses passages, malgré les travaux.

Il s’agit, certes, d’un pas vers l’avant en vue de la réfection complète du rail, mais beaucoup de chemin reste à faire. Quatre autres structures majeures ont besoin d’amour avant que le train de marchandise et passager puisse se rendre à Port-Daniel.

« Mais sur les quatre structures qui a à réparer, à mettre à niveau, de New Richmond et Port-Daniel, la beauté de la chose c’est qu’on va être capable des faires dans le temps qu’on va faire la mise à niveau des deux ponts là. Parce que l’objectif, c’est que dès que ces ponts-là rentrent en fonction, on veut être capable de se rendre à Port-Daniel », ajoute Éric Dubé.

La société du chemin de fer espère que cette nouvelle lui donne des munitions pour faire taire les détracteurs qui déplorent la lenteur à laquelle avance ce dossier.

« On comprend que construire une infrastructure de cette grosseur là, ça ne se fait pas en trois semaines… Un coup que le contrat va être donné, on va voir des pelles mécaniques travailler. Donc je pense que là ça va redonner confiance aux gens qui n’y croyaient pas. Mais là on est partie dans la bonne voie », conclu-t-il.

Si le tout se déroule comme prévu, les travaux devraient s’échelonner sur les deux prochaines années. Et le coût total de la construction des deux nouveaux ponts est estimé entre 20 et 25 millions de dollars.