Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Redonner la piqûre de la vaccination

Publié le 19 juillet 2019 à 12:08, modifié le 19 juillet 2019 à 12:08

Par: Etienne Malouin

La direction de la santé publique de la Gaspésie souhaite rappeler à la population l’importance de se faire vacciner. On ne rapporte pas encore de cas de rougeole dans la région, contrairement à Montréal où des parents ont négligé de faire vacciner leur enfant.

La rougeole, cette maladie contagieuse, est heureusement absente, pour le moment. en Gaspésie, mais les cas sont de plus en plus nombreux ailleurs en province.

« Dans une année normale, on a de 0 à 4 cas de rougeole par année au Québec au complet. Depuis 2019, on en a beaucoup beaucoup », mentionne le docteur Yv Bonnier Viger, directeur de santé publique régionale pour la Gaspésie et les îles.

18 cas ont été répertoriés à Montréal depuis janvier dernier. Une des raisons de l’augmentation des cas d’infection, toutes maladies confondues, est l’absence de la vaccination systématique chez la population.

« L’ensemble des maladies infectieuses augmentent. Il y a de moins en moins de gens qui se font vacciner pour toutes sortes de raisons. Je pense que oui ça peut être inquiétant. Parce que la rougeole est une maladie qui très très très infectieuse », toujours selon monsieur Bonnier Viger.

La direction de santé publique de la Gaspésie veut donc s’assurer que les parents vont continuer de vacciner leur enfant :

« Ici on a un tôt de vaccination qui est très bon. En général pour se protéger de la rougeole par exemple, on aime bien avoir une couverture vaccinale autour de 95%. On aimerait qu’il y ait moins de 5% des gens qui ne sont pas vaccinés », précise-t-il.

Mais pour le docteur Bonnier-Viger, pas question d’obliger les gaspésiens à se faire vacciner.

« Il y a des gens qui dès que quelque chose est obligatoire ils vont se rebeller contre ça. Alors je pense qu’il vaut mieux convaincre la population de l’importance. Le genre de discussion qu’on a aujourd’hui c’est important », ajoute le directeur régional.

Les travailleurs de la santé de Gaspé sont prêts à intervenir si des cas de rougeole étaient détectés. Au moins un médecin de garde 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, est présent pour traiter les cas qui se présenteraient.