Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

L’épicerie de Petite-Rivière-Saint-François n’ouvrira pas de sitôt

Publié le 26 septembre 2017 à 13:17, modifié le 4 octobre 2017 à 12:32

Par: Mariane Lajoie

Les acheteurs potentiels se sont retirés du projet dans le dossier de l’ancien dépanneur de Petite-Rivière-Saint-François. Le commerce est fermé depuis le début du mois d’août.

L’acheteur potentiel a conclu qu’il ne serait pas rentable d’opérer le commerce. Le maire est très déçu. Il nous disait cet été qu’il était confiant que les opérations reprennent à l’automne. Et les gens de la place s’ennuient beaucoup du service. Gérald Maltais doute que les offres viennent d’ici l’hiver.

Il faut faire aussi un parallèle avec le projet récréotouristique à la hauteur de 20 millions de dollars qui est envisagé par Les Sommets Charlevoix. En résumé, ce serait un complexe de style Resort avec un parcours d’hébertisme ouvert à l’année, situé près de la route 138. Si dans les installations de ce complexe, la direction décide d’ouvrir un petit dépanneur, ça ferait compétition à celui au coeur de la municipalité, et ça risque de faire fuir les futurs acheteurs potentiels.

Ce dossier risque d’être un enjeu lors de la campagne électorale municipale. Du moins, le candidat qui affrontera le maire sortant, William Paquin, en fait un véritable enjeu. Il mettrait ce dossier sur le dessus de sa pile de priorité s’il devenait le maire de Petite-Rivière-Saint-François le 5 novembre prochain. Il est d’avis, tout comme Gérald Maltais, que c’est un service essentiel à la municipalité. Il se demande toutefois