Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le fédéral somme Frédéricton d’investir dans le nord du Nouveau-Brunswick

Publié le 17 juin 2019 à 16:31, modifié le 17 juin 2019 à 16:31

Par: Alexie André Belisle

Le gouvernement fédéral en a assez du manque d’investissement du gouvernement provincial du Nouveau-Brunswick. Le député d’Acadie-Bathurst Serge Cormier somme la province d’investir dans la construction d’une rampe de halage au centre naval de Bas-Caraquet.

« Sans remonte-pente, le centre naval de Bas-Caraquet aura des jours très sombres » affirme le député fédéral d’Acadie-Bathurst, Serge Cormier. Le gouvernement fédéral et le parti libéral provincial du Nouveau-Brunswick font front commun pour réitérer l’importance d’investir dans la rampe de halage à Bas-Caraquet. « Les municipalités sont montées à Fredericton rencontrer le gouvernement Higgs, les entreprises appellent le gouvernement Higgs et n’ont pas de retour d’appel » se désole la députée provinciale libérale Isabelle Thériault.

En septembre 2017, le gouvernement fédéral a promis d’investir 10 millions dans le centre naval qui était devenu désuet. Quatre millions devaient servir à la construction d’une nouvelle rampe de halage. Le coût s’élève à environ 5 millions, mais le gouvernement provincial refuse d’investir le million nécessaire. « C’est comme si vous seriez rendu à un marathon, vous faites les trois derniers 300 mètres et vous décidez de virer de bord. C’est à peu près ça que le gouvernement Higgs veut faire » estime Serge Cormier. « Le gouvernement fédéral est près à payer 80% de la facture, donc il reste un 20% c’est pas énorme, mais le message qu’il nous envoie, c’est qu’il veut pas investir dans le Nord de la province, dans la Péninsule » ajoute Isabelle Thériault.

Cette pièce d’infrastructure permettrait aux bateaux de plus de 300 tonnes d’être hissés jusqu’au chantier de construction. Un investissement qui pourrait rapporter beaucoup à la région selon la députée libérale : « le gouvernement fédéral a annoncé des investissements de plusieurs milliards pour de la construction et de la remise à neuf, des bateaux de la garde côtière, de la marine royale, il va y avoir des tug il va y avoir des barges,et nous à Bas-Caraquet au centre naval on est capable de faire ça. C’est notre expertise. »

Le gouvernement Higgs estime que la situation économique de la province est trop précaire pour investir dans ce projet.  Serge Cormier affirme que cet argument ne tient pas la route : « de dire que la situation financière dans le nord de la province est un peu difficile, oui peut-être. Mais il y a des moyens d’investir en étalant sur plusieurs années, ces fonds d’infrastructure là. »

Le gouvernement provincial n’a pas répondu à nos demandes d’entrevue.