Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le déconfinement continue dans le milieu culturel

Publié le 24 juillet 2020 à 17:33, modifié le 24 juillet 2020 à 17:33

Par: Jasmine Gregoire

À compter du 3 août, les événements intérieurs et extérieurs pourront de nouveau accueillir 250 personnes.

Une décision qui touche plusieurs milieux culturels dont les salles de spectacle, les cinémas et les théâtres. La plupart des acteurs du milieu culturel dont Fédéric Lagacé, directeur général du Réseau des organisateurs de spectacle de l’Est-de-Québec, sont contents de ce pas vers le déconfinement du milieu: « Ben c’est une bonne nouvelle, parce que ça va permettre d’aider la présentation d’activités extérieures, de toutes acabits. Et ça contribue à préserver des organisations qui sont super importantes pour nos régions. »

Il estime toutefois, que la distanciation sociale de 1,5 mètre fera en sorte que le manque d’espace ne permettra pas à plusieurs salles d’accueillir plus de spectateurs. Le maire de New Richmond, Éric Dubé est sur la même longueur d’onde que Frédéric Lagacé: « Je pense que toute l’industrie est bien heureuse qu’on s’en va vers là, mais on reste toujours avec une petit inquiétude pareil. Parce qu’on ne sait pas comment ça va fonctionner, est-ce que les gens vont être au rendez-vous? »

Pour les plus petites salles la situation reste difficile, il sera impossible d’accueillir un aussi grand nombre de personnes. Samuel Téguel directeur de Quai des Art m’expliquait que sa salle compte 136 places et que pour le moment seulement 34 personnes peuvent en profiter en même temps. Donc cette décision est positive, mais un peu moins pour les revenus qui ne sont toujours pas au rendez-vous tant que les salles restent à 30% de leur capacité: « En règle générale, C’est un déficit de 4, 5, 6, 7000 dollars assurés avec des cachets qui sont modestes. Donc, effectivement, comme je vous disais en préambule, ce n’est pas un modèle d’affaire qui tient la route. », explique Samuel Téguel.

Frédéric Lagacé mentionnait aussi que le Réseau se compte chanceux parce que plusieurs partenaires continuent d’offrir leur soutien. Il a hâte que les salles puissent être plus remplies et je suis certaine que plusieurs ont aussi hâte de retourner voir leurs artistes préférés en spectacle.