Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Le cannabis légal dans une semaine

Publié le 10 octobre 2018 à 17:12, modifié le 11 octobre 2018 à 10:40

Par: Jacob Cassidy

Dans une semaine exactement, le cannabis sera légal au Canada. Les premières succursales de Cannabis NB doivent justement ouvrir leurs portes mercredi prochain. D’ici là, les différentes organisations mettent les bouchées doubles en vue de cette légalisation.

L’heure est aux derniers préparatifs à la succursale de Cannabis NB d’Edmundston. À une semaine de la légalisation, les employés du magasin ont commencé à travailler. «Notre équipe de vente au détail a terminé leur programme entrainement la semaine dernière. Cette semaine, ils sont en place. Ils se familiarisent avec le magasin», souligne le porte-parole d’alcool Nb et Cannabis NB, Mark Barbour.

La société de la Couronne prévoit dévoiler cette semaine les détails en ce qui concerne les types de produits et les tarifs. Le magasin d’Edmundston sera le seul au Madawaka. Tout laisse croire qu’il sera possible de circuler avec de la marijuana entre les provinces. «La loi fédérale dit tout simplement que nous pouvons juste avoir 30 g ou l’équivalent en d’autres produits sur nous à la fois», précise M. Barbour.

Les citoyens doutent pour leur part que la province soit prête pour cette légalisation.«Ça fait longtemps qu’on en parle, mais je crois que ça n’a pas toujours été pris au sérieux», confie une citoyenne.

À la Force policière d’Edmundston, on prévoit une période d’adaptation au cours des prochains mois en ce qui concerne la loi provinciale. Les agents sont, malgré tout, prêts à réagir. «On a plusieurs membres formés en détection de drogue et de niveaux d’intoxication au niveau de la rue, si les gens conduisent en état d’intoxication», assure l’inspecteur, Steeve Robinson.

À la frontière avec les États-Unis, il sera interdit de traverser du cannabis, même si sa consommation est légale du côté du Maine. Des affiches ont d’ailleurs été installées dans les derniers jours. Les films plastiques qui cachent présentement les écritures devraient être retirés d’ici la légalisation.