Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

La médaille du Lieutenant-gouverneur pour son aide humanitaire

Publié le 24 juillet 2018 à 16:30, modifié le 24 juillet 2018 à 16:30

Par: Camille Lacroix

Un résident de Nouvelle, Marien Landry, recevra la médaille du Lieutenant-gouverneur du Canada pour son projet d’aide humanitaire au Guatemala. Pour une 8e année, il s’envolera dans ce pays d’Amérique du Sud cet automne pour y construire des écoles et aider les enfants.

«Mon salaire dans le fond, c’est l’amour que je reçois là-bas», confie Marien Landry, travailleur humanitaire. Il construit des écoles au Guatemala depuis maintenant huit ans.

Depuis 2011, il a construit avec les Guatémaltèques 13 écoles et un centre pour enfants handicapés. L’année dernière, il a récolté plus de 50 000 dollars en dons. Ce qu’il retient le plus dans ses accomplissements, c’est la chaleur humaine. «Ils espèrent avoir l’électricité un jour, mais ils sont heureux, explique-t-il. Je vois des enfants heureux avec rien. Ça ça m’attache.»

Lorsqu’il a appris qu’il recevra la médaille du Lieutenant-gouverneur du Canada, il n’y croyait pas. «Quand j’ai reçu le premier e-mail en janvier, je pensais que c’était une joke. Et en février, j’ai reçu un deuxième e-mail, j’ai téléphoné et effectivement, je vais recevoir la médaille du Lieutenant-gouverneur du Canada.»

Il doit maintenant donner une date pour aller chercher son prix. Mais pour ce travailleur humanitaire, ce qui est le plus important, c’est de faire une différence dans la vie des moins nantis.

«Je ne fais pas ça pour les médailles. Moi je veux qu’on parle du Guatemala. Et je veux que les gens prennent conscience que si chacun de nous mettait un petit peu de son énergie, un petit peu de son argent un petit peu de tout pour aider son voisin ou quelqu’un d’outre-mer, ça irait mieux dans le monde.»

-Marien Landry, travailleur humanitaire

Jacinthe Leblanc veut aider son ami Marien Landry à amasser des fonds pour son projet. Elle organise une soirée le lundi 30 juillet à la Petite École de Nouvelle, où 50% des profits amassés iront directement au projet.

«Avec les projets que Marien fait, il construit des écoles. Nous ici, on a des écoles et on ne se rend pas compte qu’on est gâté, donc moi ça m’a touché.»

-Jacinthe Leblanc, amie de Marien Landry

Marien Landry s’envolera le 22 octobre au Guatemala jusqu’au 7 avril pour retrouver les enfants. En plus de construire des écoles, il leurs apportera du matériel de base, comme des fauteuils roulants. «J’en donne beaucoup, mais ça m’apporte beaucoup, énormément beaucoup», assure M. Landry.