Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Intimidation : un élève exhibe ses parties génitales

Publié le 21 novembre 2018 à 14:54, modifié le 22 novembre 2018 à 16:58

Par: Jacob Cassidy

Un cas d’intimidation à la polyvalente Thomas-Albert de Grand-Sault a mené à des poursuites civiles contre le District scolaire francophone du Nord-Ouest. Un adolescent a aussi été accusé après avoir exhibé ses parties génitales à un élève plus jeune.

Les faits remontent à l’automne 2016. Le plaignant est alors en 8e année. Sa classe, se retrouve en éducation physique en même temps qu’un groupe de 10e. Avant le  cours, les élèves se changent en même temps dans le même vestiaire.

À plusieurs reprises, le défendeur aurait placé la tête du plaignant dans une poubelle et l’aurait frappé avec une ceinture en l’insultant. À la mi-décembre, l’intimidateur aurait également exhibé ses parties génitales pour les placer sur le visage de la victime et s’adonner à des gestes de nature sexuelle.

Selon la plainte, le DSFNO aurait fait preuve de négligence dans le dossier, notamment en n’offrant pas une surveillance adéquate aux élèves. La victime aurait développé de l’anxiété après les faits. J’ai parlé à la mère de la victime qui affirme qu’elle a changé deux de ses enfants d’école. Elle a toutefois préféré ne pas nous accorder d’entrevue.

Des dommages et intérêts sont maintenant réclamés à l’agresseur et au District scolaire francophone du Nord-Ouest.

Pour sa part, le DSFNO affirme qu’elle a seulement été informée de la situation en janvier et qu’elle a aussitôt pris les mesures nécessaires. La Force policière de Grand-Sault a aussi été informée de la situation et le défendeur a été suspendu 8 jours. Ce dernier a également été retiré de tous les cours d’éducation physique.

L’élève ciblé par les accusations a l’intention de présenter une défense, mais aucun document n’a été présenté en cours jusqu’à maintenant.