Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Edmundston : point central du recyclage électronique

Publié le 16 avril 2019 à 13:55, modifié le 16 avril 2019 à 13:55

Par: Jacob Cassidy

Il y a deux ans, le Nouveau-Brunswick lançait son programme de recyclage des produits électroniques. C’est d’ailleurs à Edmundston que sont démantelés la majorité des appareils recueillis dans la province.

Près de trois tonnes de produits électroniques sont recyclés, chaque jour, à l’usine d’Edmundston du Carrefour environnement Saguenay. L’entreprise s’est installée sur l’avenue  Jessome en 2017.

« On traite 600 tonnes par année, on a une dizaine d’employés. L’aspiration c’est d’avoir tout le matériel du Nouveau-Brunswick, de la Nouvelle-Écosse et même plus loin si on peut», affirme le PDG de l’entreprise Bertrand Tremblay.

Un partenariat avec Resnet a rendu possible l’implantation de l’entreprise saguenéenne. Les deux organisations ont uni leurs forces pour répondre à la demande grandissante en recyclage électronique dans la province.  « Le match a été intéressant pour les deux organisations. On est venu s’installer comme locataire l’an passé et au mois de novembre on a acheté la bâtisse», relate le directeur des affaires Réjean Pilote.

« Dans ce domaine-là, ce n’était pas présent. Le matériel quittait la province. Donc, nous on a dit on va venir s’installer directement sur place, créer de l’emploi et traiter le matériel sur le plan local», affirme M. Tremblay.

Fondée en 1998, l’entreprise a développé une expertise dans le domaine à sa première usine de Chicoutimi. « Les appareils sont démontés à peu près entre 80 et 100 composantes différentes. Chaque composante est retournée vers des usines pour être soit fondue ou retraitée en matière première», explique le PDG de l’entreprise.

Un investissement d’un million de dollars, dont le quart est financé par une contribution remboursable du fédéral, pourrait permettre à la nouvelle usine d’Edmundston de décupler la quantité de matière traitée. « On vise 50 employés pour Edmundston. C’est tout à fait logique d’en arriver à ce nombre d’employés là, pourvu que le volume suive». admet M. Pilote.

Les appareils électroniques désuets peuvent être déposés dans les centres de remboursement, partout dans la province.