Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

COVID-19 : Le Nouveau-Brunswick rapporte 52 nouvelles infections

Publié le 23 septembre 2021 à 15:54, modifié le 23 septembre 2021 à 15:54

Par: Marianne Lachapelle

La province du Nouveau-Brunswick enregistre aujourd’hui 52 nouveaux cas dont 7 à Edmundston, 7 à Campbellton et 3 à Bathurst.

Actuellement, ce sont 574 cas qui sont actifs dans la province.

Nouveaux cas dans les écoles, garderies et foyers de soins

Hier, dans la zone 4 (Edmundston), un cas positif a été confirmé à la Saint Mary’s Academy, et un autre a été confirmé à l’École Saint-Jacques.

En date d’hier aussi, les garderies Les p’tits trésors de Steph (Drummond), Garderie Au rêve des anges (Edmundston), et Valley View Kids Care (Grand-Sault) ont recensé chacune un nouveau cas positif de la maladie.

Aujourd’hui, un cas positif de COVID-19 a été rapporté dans chacune des garderies suivantes : Garderie Au Royaume En Chant « T » (Kedgwick), Garderie centre éducatif les petits pas (Saint-Quentin) et Garderie centre éducatif les petits pas 2 (Saint-Quentin).

Hier, dans la zone 5 (région de Campbellton), les garderies les Débrouillards (Val-d’Amour), et le p’tit monde de Jessie (Eel River Crossing) ont chacune signalé un nouveau cas.

Par ailleurs, 15 foyers de soins pour aînés ont été touchés par une éclosion de cas de COVID-19.

Les endroits touchés sont les suivants : Harvest House (Monton), Notre-Dame-de-Lourdes (Bathurst), Manoir Brise de l’Oasis (Bathurst), Foyer Lilianne Ouellette (Campbellton), Sugarloaf Manor (Campbellton), Campbellton Nursing Home (Campbellton), Drew Nursing Home (Sackville), Première Nation de Tobique (Neqotkuk), Résidence Alouette (Dieppe), Villa Sormany (Robertville), Villa des Chutes (Grand-Sault), Macleod’s Too (Bath), Victoria Glen Manor (Perth-Andover), River View Manor (Hartland) et Résidence Le Royal (Bathurst).

Troisième dose de vaccin

Le gouvernement de la province annonce qu’une troisième dose de vaccin à ARNm sera offerte aux personnes qui sont modérément ou gravement immunodéprimées en raison d’un problème de santé ou d’un traitement médical.

« Ces personnes immunodéprimées peuvent avoir une réponse immunitaire réduite aux vaccins contre la COVID-19 », a affirmé la médecin-hygiéniste en chef, la Dre Jennifer Russell. « Une dose supplémentaire donnera l’occasion à ces personnes de développer une meilleure réponse immunitaire, ce qui pourrait leur offrir une meilleure protection. »

L’intervalle recommandé pour l’administration d’une troisième dose d’un vaccin à ARNm pour les personnes immunodéprimées est d’au moins quatre semaines après l’administration de leur deuxième dose.

Actuellement, ce sont 78,4% de la population du Nouveau-Brunswick qui sont pleinement vaccinés contre la COVID-19.