Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Contrat avec VIA Rail : Siemens passe devant Bombardier

Publié le 27 novembre 2018 à 17:16, modifié le 27 novembre 2018 à 17:19

Par: Marie-Eve Cloutier

Bombardier s’est fait damer le pion par la multinationale allemande Siemens pour un important contrat d’un milliard de dollars avec VIA Rail.

 

 

Cette nouvelle, rapportée par La Presse ce matin, survient deux semaines après que la Société de Transport de Montréal ait confirmé l’achat de 153 nouveaux wagons de trains Azur à l’usine de La Pocatière.

« On a les gens qualifié, on a l’usine, on a l’expertise, on est prêt. »

Tous ces arguments évoqués par le président du syndicat des travailleurs, Claude Michaud, n’ont apparemment pas été suffisants aux yeux de VIA Rail. La société d’État s’est tournée vers Siemens pour la construction de 32 trains pour sa ligne Québec-Windsor. Bombardier est arrivé deuxième dans le processus d’appel d’offres.

« Encore une fois, on passe à côté à cause du contenu local qui n’est pas exigé. Ça fait deux ans qu’on essaie de contacter le premier ministre Justin Trudeau pour parler justement du contenu local. On n’a jamais eu de réponse », fait valoir M. Michaud.

Le maire de La Pocatière croit qu’il y a moyen de privilégier les entreprises locales.

« Même s’il y a des accords internationaux qui sont signés, est-ce qu’il y a moyen de mettre l’accent, un pourcentage d’évaluation plus élevé sur les retombées directes dans les entreprises, ou bien sur le maintien d’emploi ? », demande Sylvain Hudon.

Au lieu de faire affaire avec son usine en Californie, Siemens pourrait utiliser les installations de La Pocatière, selon le maire.

« Par respect, si Siemens obtient bel et bien le contrat, l’entreprise pourrait faire une entente avec Bombardier », ajoute Sylvain Hudon, en soulignant au passage que l’annonce de l’octroi du contrat reste à être confirmé de manière officielle.

Intervention du ministre demandée

Le député de Montmagny-L’Islet-Kamouraska-Rivière-du-Loup Bernard Généreux demande au ministre des Transports, Marc Garneau, d’intervenir dans le dossier.

« Je l’implore de parler à VIA Rail pour s’assurer que Bombardier étudie à tout le moins les options que Bombardier à pu mettre sur la table. Aussitôt que je vais être revenu en chambre, c’est sûr que je vais poser des questions », indique le politicien.

Le ministre fédéral a déjà fermé la porte à une telle intervention.