Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

C’est la folie furieuse pour les soins de coiffure et d’esthétique !

Publié le 23 décembre 2020 à 16:00, modifié le 23 décembre 2020 à 16:00

Par: Cimon Charest

Dès le 25 décembre à minuit, les coiffeuses et esthéticiennes seront en congé forcé.

« C’est quand même gros. Nous autres, c’est notre plus grosse période de l’année, donc il faut faire avec ça », explique la coiffeuse Isabelle Belley.

Pour rentabiliser le temps perdu, les salons travaillent présentement d’arrache-pied.

« La date du 11 janvier, on ne le sait pas si ça va être cette date-là, les gens préféraient venir avant, donc on a été obligé d’avoir un plus gros horaire et couper nos heures de dîner ».

« Je commence un peu plus tôt pour finir un peu moins tard (rires) », ajoute Alice Gagné-Tremblay, esthéticienne.

Les esthéticiennes et coiffeuses ont dû devancer à cette semaine les rendez-vous pris entre Noël et le jour de l’an et ceux de la semaine le 4 janvier. Leur retour s’annonce tout aussi chargé.

« La semaine du 11 quand on recommence c’est déjà (plein). Les gens prévoient, et ils veulent venir aussitôt que ça rouvre. Les nouveaux clients, ça se peut que ça ne soit qu’au mois de février.

L’interdiction de rassemblements privés n’aura visiblement pas dissuadé les Charlevoisiens de se faire une beauté.

« J’aime bien avoir une belle image. Je fais ça vraiment pour moi. De toute façon on ne peut pas vraiment fêter ou quoi que ce soit », explique une cliente que nous rencontrée.

Malgré cet engouement, la pandémie aura causé d’importantes pertes de revenus cette année. Plusieurs propriétaires restent déçus de ne pas faire partie, cette fois-ci, des commerces jugés « essentiels », afin d’échapper à une fermeture.