Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Centre sportif Phil-Latulippe: la Ville et la Coalition s’entendent

Publié le 13 mars 2018 à 20:28, modifié le 14 mars 2018 à 12:51

Par: Marie-Pierre Beaubien

Nouveau développement dans le dossier controversé de la construction du Centre sportif Phil-Latulippe à Témiscouata-sur-le-Lac. La Ville et la Coalition pour une glace artificielle se sont entendu sur un projet conjoint lors de la séance du conseil mardi soir.

Posted by CIMT Nouvelles on Tuesday, March 13, 2018

Les deux parties ont enterré la hache de guerre. La Ville poursuivra son projet d’aréna en deux phases. La première phase inclut une glace artificielle et quatre chambres de joueurs. La seconde phase comprendra un agrandissement du bâtiment qui servira de lieu multifonctionnel et intergénérationel. La Coalition participera à la recherche de partenaires financiers. Elle s’impliquera aussi dans la réalisation du projet.

«Un moment donné, il faut prendre du recul et un temps d’arrêt.  Est-ce qu’on demeure dans un climat tendu ou est-ce qu’on peut se parler? De quelle façon peut-on faire avancer les projets pour le bien de notre communauté», a expliqué le maire de la municipalité, Gilles Garon.

« On n’était pas loin d’une entente.  Le dialogue est repris. On discute et travaille ensemble pour faire avancer le projet», a ajouté le porte-parole de la Coalition pour une glace artificielle, Alain Dugas.

Rappelons que l’administration municipale avait mis fin au comité de travail avec la Coalition la semaine dernière, en raison du manque de collaboration du regroupement de citoyens. La Coalition avait tendu la main à la Ville. Elle s’était dite prête à se rassoir à la table des négociations, mais elle désirait un projet en une seule phase.

Des citoyens soulagés

Plusieurs citoyens poussent un soupir de soulagement. «Je suis satisfait, parce qu’il fallait arriver à  quelquechose. On était face à un mur en réalité», a souligné un résident de Témiscouata-sur-le-Lac

«On a affaire à des gens intelligents. Et des gens intelligents, ça réfléchit et ça donne ce qu’on a vu ce soir», a ajouté résidente.

«J’ai jamais vu une ville aussi divisée. L’idéal, c’est qu’on se soit entendu», a fait remarquer une autre résidente.

Des contrats octroyés à deux firmes

Deux firmes toucheront près de 24 000$ pour la conception du projet.

La firme d’ingénierie Stantec réalisera les plans mécaniques du bâtiment, incluant notamment les systèmes de chauffage et de réfrigération, la structure et la fondation. Le contrat s’élève à 7 800$.

Pour sa part, la firme d’architectes de Rivière-du-Loup, Atelier 5, élaborera les plans et le design de la bâtisse. Il s’agit d’un contrat de 15 800$.