Pour consulter l'ancien site, cliquez ici.
Prévisions météo
État des routes
Marées

Nouvelles

Carleton-sur-Mer: Première séance du nouveau conseil

Publié le 14 novembre 2017 à 12:26, modifié le 15 novembre 2017 à 10:15

Par: Katerine Roy

Carleton-sur-Mer tenait, hier soir, sa première assemblée de conseil depuis les élections. Une séance qui s’est déroulée devant une salle comble. En plus de l’assermentation des nouveaux venus, plusieurs dossiers chauds ont été abordés.

L’assermentation du nouveau conseil municipal de Carleton-sur-Mer a attiré plus d’une cinquantaine de citoyens. Parmi eux, Alphonse Bernard, qui est en litige avec la municipalité depuis des années pour une question d’eau potable. La semaine dernière, Carleton-sur-Mer demandait à être entendue en appel à la suite d’un verdict rendu le 12 octobre par le Tribunal administratif et qui ordonnait à la Ville de payer près d’un million de dollars à Alphonse Bernard et à son frère. « La Ville avait 30 jours suite au jugement pour décider soit d’aller en appel si elle voulait aller en appel ou, la deuxième option, c’était de régler », explique le nouveau maire, Mathieu Lapointe. Il ajoute que « la demande d’aller en appel, ça nous permet d’étirer de 60 jours, pour prendre le temps vraiment, avec le conseil, de regarder. Donc, toutes les options sont sur la table ».

La Ville envisage donc de payer et entame les démarches pour aller chercher le financement si elle décidait de renoncer à l’appel. Le nouveau maire a aussi l’intention de s’asseoir avec monsieur Bernard avant de prendre sa décision. « On va se rencontrer dans deux semaines. On va prendre le temps de discuter ensemble », mentionne Mathieu Lapointe.

Mathieu Lapointe a entrepris les démarches pour devenir maire à temps plein et recevoir un salaire de 40 000$ avec 15 000$ d’allocation de dépenses: « Ce que j’ai proposé au conseil, c’est une augmentation de 13 000$ par rapport au salaire qui avait été voté pour le 1er janvier ».

La plupart des citoyens qui se sont déplacés lundi soir sont ressortis satisfaits de cette première rencontre comme l’affirme cette dame de Carleton-sur-Mer: « Tout c’est fait dans le respect de part et d’autre ».

La transparence a été l’une des préoccupations abordées lors de la période de questions. Le citoyen Gilles Savard l’a d’ailleurs mentionné: « Soyez un peu plus transparent. Moi, c’est à ça que je m’attends ».

La prochaine séance du conseil aura lieu le 27 novembre. À cette date, les dossiers  devraient avoir été attribués aux conseillers.