Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Brian Gallant quitte la chefferie plus tôt que prévu

Publié le 28 décembre 2018 à 13:40, modifié le 28 décembre 2018 à 14:59

Par: Jacob Cassidy

L’ancien premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, a annoncé qu’il quitterait ses fonctions à la tête du Parti libéral plus tôt que prévu.

Celui qui agit à titre de chef de l’opposition officielle quittera ses fonctions dès la prochaine rencontre du caucus libéral. C’est à ce moment qu’un chef par intérim sera nommé par les députés actuels.

«J’espère qu’ainsi le parti libéral reconnaîtra qu’il doit choisir un nouveau ou une nouvelle chef dans un délai raisonnable pour le parti, étant donné que je ne me représenterai pas aux élections et que nous sommes dans une situation de gouvernement minoritaire» a déclaré le principal intéressé.

Quelques jours après avoir perdu son vote de confiance sur le discours du trône, il avait plutôt affirmé qu’il souhaitait occuper le rôle de chef de l’opposition jusqu’à la tenue d’une course à la direction du Parti libéral. Le parti doit bientôt annoncer la procédure pour l’élection d’un nouveau leader.

Le premier ministre sortant a cependant l’intention de demeurer député de la circonscription de Baie-de-Shédiac—Dieppe, mais ne sera pas candidat aux prochaines élections.

Lors de son allocution, Brian Gallant en a profité pour écorcher le gouvernement Higgs. Il a notamment dénoncé les compressions annoncées dans le budget d’immobilisation il y a quelques semaines et la proximité entre les progressistes-conservateurs et les alliancistes.