Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Aide aux plus démunis: Les Charlevoisiens au rendez-vous

Publié le 20 novembre 2020 à 16:21, modifié le 21 novembre 2020 à 09:14

Par: Cimon Charest

Après des mois d’incertitude, la Société Saint-Vincent-de-Paul a rouvert ses portes cette semaine dans un tout nouveau local. L’organisme avait dû céder au CIUSSS de la Capitale-Nationale le sous-sol de l’église de La Malbaie. La réouverture fut un franc succès.

« Les gens ont l’air à apprécier. Ils ont l’air à apprécier la disposition des choses, » affirme Guy Paré, président de la Société-Saint-Vincent-de-Paul.

À la grande ouverture le 16 novembre dernier, il y avait une file d’attente d’une dizaine de personnes qui attendait pour entrer dans le nouveau local. Une situation qui fait sourire l’organisme.

« Les gens, je pense, ont beaucoup répondu à l’appel de venir porter leurs sacs ici. Même hier en deux jours le bac s’est rempli et la porte ne fermait plus tellement on avait du stock. C’est un énorme succès, » explique la vice-présidente Chantal Lacroix

Le président a pu pousser un soupir de soulagement, puisque les coûts d’opération seront plus élevés.

« C’est sûr que nous ça nous a engendré des frais. Parce qu’à l’église ça nous coûtait à peu près 200$ par mois et ici ça va nous coûter près de 1200$. »

Malgré tout, pas question de cesser d’offrir ce soutien, surtout dans le contexte actuel.

Le Service d’aide communautaire de Charlevoix-Est (SACC), a aussi remarqué une hausse de demande, particulièrement au début de la pandémie.

« On a senti que les gens avaient comme eu peur, ils nous demandaient de l’aide. Un moment donné a eu quelque chose comme de la PCU et ça l’a un peu calmé. On est revenu à une normalité, » explique Lucie Carré, directrice générale du SACC.

Selon elle, la COVID-19 aura servi de son de cloche aux instances gouvernementales au sujet des services d’aide communautaire.

« J’ai entendu de la bouche de quelqu’un (du CIUSSS) dire que communautaire peut faire sans le CIUSSS, mais le CIUSSS ne peut pas faire sans le communautaire. »

Pour recueillir vos dons, le SACC et la Société Saint-Vincent-de-Paul vont d’ailleurs prendre part le 3 décembre à la Grande guignolée des médias, qui se tiendra de façon différente en raison de la crise sanitaire.