Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Y a-t-il un essoufflement de l’achat local?

Publié le 10 août 2022 à 17:02, modifié le 10 août 2022 à 17:02

Par: Alexy Trépanier

Est-ce que l’achat local connait un essoufflement? L’importance d’encourager les entreprises de chez nous a été mise de l’avant dans les dernières années, pour les aider à traverser à la pandémie. Certains commerçants observent maintenant que l’engouement pour les produits locaux diminue.

Il y avait peut-être quelques clients dans la boutique artisanale Mélusine ce matin, mais ce n’est pas toujours le cas. La boutique fait partie des nombreux commerces locaux qui ont noté une baisse de l’achalandage.

« Il y a un espèce d’essoufflement un peu de l’achat local. Une petite baisse qui remonte moins cette année dans les mois qui suivaient l’hiver. » explique Rachel Gagnon, copropriétaire de la boutique artisanale Mélusine.

« Les gens pensent que ça va comme ça allait avant, mais non c’est pas la réalité malheureusement. C’est plus difficile pour les entrepreneurs locaux en ce moment .» Ajoute Anthony Poitras, directeur de la boutique Pure.

L’initiative du panier bleu en 2020 avait sans l’ombre d’un doute permis à bien des commerçants de garder leur tête au-dessus de l’eau pendant ces temps durs.

Mais, la pandémie a aussi modifié les habitudes des consommateurs. « On a demander aux gens avec toutes les restrictions d’un peu plus se diriger vers le commerce en ligne, vers les grandes surfaces alors c’est sur que tout ça fais en sorte qu’on a un petit peu perdu nos bonnes vielles habitudes d’aller encourager l’achat local. » ajoute M. Poitras.

Autant qu’ils veulent encourager les plus petits commerçants, certains clients préfèrent se tourner vers les prix plus abordables, particulièrement avec la flambée des prix de l’essence et du panier d’épicerie. « Ben si les prix sont compétitifs, oui. Je pense qu’on essaie d’encourager localement, mais faut que ça soit compétitif dans une certaine logique. » explique un passant.

« Oui on essaye d’acheter local de temps en temps quand on trouve les produits qui nous conviennent. » ajoute une mère de famille.

Autres défis à prévoir, les délais de livraison qui peuvent s’étirer sur des mois, voire des années. « Tu sais dans le fond les gens qui viennent ils disent  » Admettons tu l’as en stock, je le prends si tu ne l’as pas ça prend combien de temps.  » Là on a moins de délais à donner à tout le monde alors  « à ben la m’as regarder s’ils l’ont ailleurs quelque part. » À ce moment ils vont le commander. Ça fait quand même quelques pertes de causer à ce niveau-là. » explique Richard Sirois, gérant du magazin Métronomie.

Avec les annonces d’une possible récession, est-ce qu’une aide gouvernementale serait de nouveau nécessaire? C’est du moins ce que certains petits commerçants pensent.