Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Wolastoqey Washipekuk : Des installations pour la réconciliation au parc côtier Kiskotuk

Publié le 16 juin 2021 à 17:27, modifié le 16 juin 2021 à 17:58

Par: Antoine Pelland-Ratté

La Première Nation Malécite de Viger a inauguré aujourd’hui un projet pour valoriser l’identité wolastoqey à Cacouna. Les nouvelles installations et activités au parc côtier Kiskotuk pourraient bien devenir un attrait touristique.

Des élus et plusieurs membres de la communauté malécite se sont réunis à Cacouna pour l’inauguration des nouvelles installations au parc côtier Kiskotuk. Elles permettront de valoriser leur culture riche en histoire et de faire un pas vers la réconciliation.

« La connaissance de l’histoire et de la culture, ça favorise le rapprochement entre les peuples et les différentes nations », lance le Grand Chef Jacques Tremblay. « Évidemment, ça nous permet d’avoir un meilleur rayonnement aussi sur notre territoire. »

« C’est un bel exemple du vivre-ensemble. Je le dis depuis ma nomination : il faut trouver des façons de se rapprocher. On a beau vivre les uns à côté des autres, on se connait peu au Québec », déplore le ministre des Affaires autochtones, Ian Lafrenière.

Pour lui, la présence d’élus des trois paliers de gouvernement est non négligeable. « Ce que ça envoie comme message, c’est que c’est toute la communauté qui se tient derrière ce projet, qui est en accord avec le projet. »

Les nouveaux aménagements du parc sont très variés. Les prochains randonneurs apercevront notamment une agora et une aire de feu couverte. Tout ça pour 370 mille dollars. Le site sera le théâtre de nombreuses activités au cours de l’été.

« Il va y avoir des contes et légendes. Il va y avoir des visites de l’agora ici, wigwams, shaputuan », explique le Grand Chef. « Il va y avoir des guides touristiques également dès cet été. Quoi de mieux pour nous. C’est vraiment magnifique. »

Ces installations deviendront-elles des attraits touristiques au Bas-Saint-Laurent ?

« Ah ! Définitivement. Ici, écoutez, d’abord c’est une région magnifique », poursuit Jacques Tremblay.

Selon le ministre, il s’agit d’un bel endroit à visiter cet été. Les activités débuteront le 24 juin.