Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Vaccination massive : première journée difficile pour la prise de rendez-vous

Publié le 25 février 2021 à 17:27, modifié le 26 février 2021 à 11:56

Par: Guillaume Cotnoir Lacroix

C’est aujourd’hui que débutait la prise de rendez-vous pour la vaccination contre la COVID-19. Malgré quelques pépins techniques, la majorité des 4 000 doses disponibles au Bas-Saint-Laurent ont été réservées.

À 84 ans et 10 mois, Lauretta Deschamps s’est vu refuser sa prise de rendez-vous par téléphone jeudi matin. Les aînés de 80 ans et plus étaient pourtant inclus dans cette première vague de vaccination massive. Après avoir appelé le CISSS pour vérification, la dame a finalement pu obtenir son rendez-vous après une autre heure d’attente.

« J’ai rappelé après dîner et là c’était un monsieur. Il ne s’est pas occupé de ça du tout lui. Donc il m’a demandé ma date de naissance, 1er avril 1936. Là il a tout questionné, j’ai donné toutes les réponses. Donc j’ai été correcte », lance la dame.

Comme l’âge minimal est fixé à 85 ans dans la grande majorité des régions, le site du gouvernement a été songé de cette manière, explique le responsable des communications du CISSS du Bas-Saint-Laurent, Gilles Turmel.  Celui qui espère que la situation se réglera rapidement rappelle également qu’il s’agit d’une importante opération et qu’il est normal de rencontrer certains problèmes techniques.

 

Du soutien aux aînés

Les centres d’action bénévole de la région seront mis à profit pour transporter les personnes âgées vers les sites de vaccination. Le CISSS du Bas-Saint-Laurent invite d’ailleurs les personnes âgées ou leurs familles à communiquer avec ces organismes.

« Plusieurs aînés n’ont pas leur véhicule, n’ont pas de proche disponible donc ils font souvent appel à nos services d’accompagnement et de transport médical », explique Justin Labrie, le directeur du volet bénévolat au Centre d’action bénévole des Seigneuries à Rivière-du-Loup.

Habitués de transporter des personnes âgées pour leurs rendez-vous médicaux, les responsables du Centre s’attendent à une hausse marquée de la demande dans les prochaines semaines. Ils auront ainsi besoin d’un plus grand nombre de bénévoles, et ils ont déjà ciblé certaines municipalités où les besoins sont plus importants.

« J’invite les gens de L’Isle-Verte, Saint-Cyprien, Saint-Hubert, Saint-Modeste, Saint-Paul-de-la-Croix, même Rivière-du-Loup. On est toujours capables d’accueillir des nouveaux bénévoles. » – Justin Labrie

Comme certains aînés n’ont pas accès à Internet ou au téléphone, Justin Labrie invite également les citoyens à la bienveillance envers leurs voisins vulnérables.

« Je pense qu’il y a beaucoup de solidarité auprès des citoyens de prendre en charge leurs voisins, d’aller cogner, d’offrir de l’assistance. Je pense que c’est quelque chose qui pourrait être très très important dans les prochaines semaines », conclut-il.