Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Une tendance à la baisse

Publié le 16 septembre 2020 à 12:27, modifié le 16 septembre 2020 à 12:31

Par: Raphael Brouillette

Ça fait maintenant une semaine qu’un appel massif au dépistage a été lancé, en lien avec l’éclosion au Kamouraska. Depuis sept jours, les cas s’accumulent, ce qui a valu un renforcement des mesures hier dans la région.

 

Selon les données de l’Institut national de Santé publique, 13 cas se sont ajoutés aujourd’hui.

On aperçoit une tendance à la baisse depuis le début de la semaine. Hier, c’était 17 cas et lundi 23.

C’est encourageant pour Rivière-du-Loup qui était devenu le centre. Aussi pour le Kamouraska et Témiscouata puisque depuis hier, le Bas-Saint-Laurent est passé en mode préalerte.

L’augmentation de la vigie policière pour s’assurer que les personnes en confinement le demeurent a été mise en place, mais aussi la surveillance des rassemblements de dix personnes et plus. Non seulement des partys, mais aussi des réunions de famille.

La Santé publique demande à ce qu’on revienne à notre vigilance du printemps dernier.

« On est plus proche en ce moment de la ligne orange que la ligne vers le vert. Si un coup de barre n’est pas donné dans les prochains jours », indique le directeur de la Santé publique, Sylvain Leduc.

De plus, trois travailleurs de la santé ont testé positif, mais ils ont attrapé le virus par transmission communautaire.

L’idée de créer des sous-régions advenant un passage en zone orange a été lancée par des élus parce que l’Est du Bas-Saint-Laurent est épargné.

Compte tenu de la grandeur du territoire, la question de séparer la région avec des restrictions différentes s’est posée. S’il fallait qu’on passe à l’orange, ce sont les rassemblements intérieurs et extérieurs qui seront réduits.

Cette situation toucherait aussi les restaurants et les bars. Le président de la table régionale des élus municipaux croit que l’ensemble des citoyens et commerces devraient être dans le même bateau.

« Le fait que les gens plus à l’Est pourraient penser qu’ils sont dans une certaine quiétude par rapport au Covid parce qu’ils sont verts bien, on le voit, le Covid se déplace d’un endroit à l’autre. La meilleure couleur c’est celle de l’uniformité. »

C’est la Santé publique qui tranchera si jamais on devait en venir là.