Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Une programmation audacieuse pour la 9e édition de Vues dans la tête de

Publié le 20 janvier 2021 à 17:26, modifié le 20 janvier 2021 à 17:26

Par: Amélie Paquette

Le festival Vues dans la tête de a dévoilé, cet avant-midi, sa 9e programmation, une expérience cinématographique qui se transporte, cette année, dans le salon des gens du 4 au 7 février prochain.

On connaissait déjà l’identité de la tête d’affiche, Jeanne Leblanc. La réalisatrice a présenté, ce matin, les films qui composent sa carte blanche. Elle promet une programmation éclatée et intense, dont le fil conducteur réside en l’honnêteté et la vision des cinéastes.

« Les choix sont faits de mille coups de cœur et vont dans plein de direction, de la grande folie aux grands fous rires à la danse. […] Ce sont des films profondément vrais qui nous font vibrer pour toutes sortes de raisons différentes », a-t-elle indiqué lors de la conférence de presse qui se déroulait sur REMO, une plateforme de visioconférence conviviale qui sera utilisée lors du festival.

Les cinéphiles auront notamment la chance de voir le drame Une colonie de Geneviève Dulude-De Celles avec en vedette la talentueuse Émilie Bierre. Plusieurs courts-métrages sont à ne pas manquer, dont Je finirai en prison d’Alexandre Dostie et Vigile de Xavier Beauchesne Rondeau. Le tout premier long-métrage de Jeanne Leblanc, Isla Blanca, sera également diffusé lors de la première soirée de l’événement, de même que Suivi par les nôtres quelques jours plus tard.

Le volet formation est, encore une fois cette année, au cœur de la programmation. Des tables rondes et des classes de maîtres permettront d’entamer une discussion entre les artistes et les amateurs du 7e art.

Photo de couverture tirée de la bande-annonce de Vues dans la tête de.