Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Une plateforme utilisée mondialement, créée par une enseignante du CÉGEP de la Gaspésie et des Îles reçoit 350 000 $

Publié le 31 mai 2022 à 16:58, modifié le 31 mai 2022 à 16:58

Par: Chad Guénette

Une enseignante du CÉGEP de la Gaspésie et des Îles a créé, en 2019, une plateforme pour discuter avec des élèves de partout dans le monde. 3 ans plus tard, cette même plateforme vient de recevoir 350 000 dollars en subvention de la part du Gouvernement.

Anne-Marie Lafortune, une enseignante d’anglais en langue seconde, au CÉGEP de la Gaspésie et des Îles a développé une plateforme internet qui offre la possibilité de converser sur des sujets du cours avec des gens de partout au monde

« Worldchat.live est une plateforme, qui va jumeler des enseignants, de langue seconde, mais aussi de tout autres disciplines, à travers le monde, pour pouvoir ensuite jumeler les élèves, affirme la fondatrice, Anne-Marie Lafortune. C’est sur une plateforme sécurisée, ce qui veut dire que les conversations sont enregistrées, ça peut être utilisé pour des fins d’évaluations. »

La plateforme worldchat.live Education a reçu une subvention de 350 000 dollars de l’entente Canada-Québec du ministère de l’Enseignement pour 2021-2022 et 2022-2023.

« Dans les montagnes du nord du Vietnam, on n’a pas la même situation socioéconomique qu’à Montréal, exprime la créatrice de la plateforme. Le 350 000 sert à payer la libération enseignante, mais également la programmation du site, l’hébergement sur le serveur, les frais de graphisme et tout ce qui gravite autour de ça. »

Pour les élèves, il s’agit également d’une expérience en or de pouvoir discuter avec des personnes de partout dans le monde.

« L’opportunité de ce projet-là m’a permis de rencontrer des gens d’Amérique du Sud, une culture que je ne connais pas du tout et du coup c’était assez stimulant et intéressant de découvrir une nouvelle culture, dans le cadre des cours, explique un utilisateur. »

« Mon partenaire de la Pologne, au début, on était un peu mal à l’aise, mais après ça allait vraiment, affirme une élève. On a commencé à parler, on a commencé à rire et à se raconter des histoires. »

Mais derrière toute la formalité du projet, la fondatrice de worldchat.live Education est très heureuse de voir sa plateforme aider un grand nombre d’étudiants.

« C’est vraiment génial, il y a beaucoup de défi autour de ça, sauf qu’on voit que ça change beaucoup de vie pour nos étudiants, ou est-ce qu’ils vont avoir appris sur une autre culture, ils vont avoir déconstruit certains stéréotypes, créé des ponts avec d’autres élèves, soutient la fondatrice. »

L’alliance universitaire française, qui comprend environ 1 million d’utilisateurs, pourrait se joindre à worldchat.live Education très prochainement, un gage de qualité indéniable.