Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Une librairie francophone à Bathurst emportée par la COVID-19

Publié le 12 août 2020 à 17:01, modifié le 12 août 2020 à 17:01

Par: Antoine Pelland-Ratté

Une librairie francophone de Bathurst a annoncé sa fermeture imminente. Selon les propriétaires, c’est la pandémie de la COVID-19 qui a achevé le commerce.

Dix ans seulement après son ouverture, la librairie Pélagie de Bathurst est déjà en train de plier bagage. La décision de sacrifier leur plus récente boutique a été éprouvante pour les propriétaires.

«C’est une nouvelle expérience dont je me serais bien passé, parce qu’on se sent en deuil», lance la copropriétaire des librairies Pélagie, Isabelle Bonin.

La pandémie de la COVID-19 a miné leur clientèle touristique. «Les francophones d’autres provinces qui n’ont pas justement de librairies dans leur province et qui viennent faire le plein chez nous. Si on n’a pas cette population-là, c’est terrible», précise-t-elle.

La librairie n’était pas en bonne posture pour affronter la COVID-19. «Au Nouveau-Brunswick, on n’a pas de politique d’achat de livre» déplore le copropriétaire Julien Cormier. «Ça veut dire que les bibliothèques publiques, les bibliothèques scolaires et tout ça passent par les librairies et on leur vend au prix du public. Ce que les Québécois font par exemple.»

«Mais si on avait cette assurance d’achat de la province, et bien, on n’aurait pas de problème. Ça, c’est certain qu’on ne la fermerait pas cette librairie-là. On aurait ce roulant-là, qui nous permettrait de passer à travers cette crise», ajoute Isabelle Bonin.

Établie dans une ville bilingue, ce commerce était appréciée par la communauté francophone, selon la copropriétaire. Heureusement, les librairies Pélagie de Caraquet et de Shippagan se débrouillent plutôt bien. Mais qu’arrivera-t-il aux livres toujours en stock ?

«La plupart retournent chez les fournisseurs, chez les éditeurs, parce qu’on a un droit de retour. Les autres, on va les partager avec nos deux autres librairies à Shippagan et à Caraquet», explique Julien Cormier.

La boutique de Bathurst fermera officiellement le 14 août prochain. Il est toujours possible de faire des commandes en ligne ou de venir se procurer les livres qui sont encore sur les étagères.