Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Une erreur dans le taux de vaccination à Tracadie

Publié le 22 octobre 2021 à 15:08, modifié le 22 octobre 2021 à 15:08

Par: Derek Dubé

Les données de vaccination émises par le ministère de la Santé du Nouveau-Brunswick en début de semaine ne reflétaient pas la situation actuelle à Tracadie. Cette erreur a frustré les gens de la municipalité, puisque certains craignaient de se rendre dans les lieux publics depuis quelques jours.

Le taux de vaccination de la municipalité régionale de Tracadie n’est pas inférieur à 65%, contrairement à ce qui a été véhiculé par le gouvernement en début de semaine. Selon les plus récentes données du ministère de la Santé, ce taux se situe entre 70,1% et 80%. C’est grâce à un appel du député Keith Chiasson, que l’erreur a été remarquée.

« Je voulais mieux comprendre où ils en sont venus à la statistique inférieure à 65% et c’est à ce moment que j’ai appelé le conseil de la santé ainsi que le ministère et c’est à ce moment que j’ai réalisé qu’ils ont fait une erreur », soutient le député de Tracadie-Sheila.

En début de semaine, le député de Tracadie-Sheila s’est dit surpris des chiffres qui ont été dévoilés. D’ailleurs, Keith Chiasson n’hésite pas à donner de son temps à la clinique de vaccination de sa circonscription. Selon lui, cette statistique ne reflétait pas la réalité.

« Ils m’ont toujours dit que la clinique de Tracadie est toujours occupée, ça va bien. Donc, je n’ai jamais eu d’indication qu’on trainait de la patte », note Keith Chiasson.

Malgré le soulagement, il encourage ses citoyens à toujours suivre les recommandations de la Santé publique et invite les gens hésitants à se faire vacciner pour atteindre l’objectif de vaccination plus rapidement.

« Il ne faut pas que les gens prennent la situation à la légère et qu’ils passent à autre chose. On est toujours en pandémie, le but dans tout cela est d’atteindre l’objectif de vacciner 90% de la population », indique-t-il.

Les gens rencontrés sont frustrés face à cette erreur du gouvernement provincial.

« J’étais vraiment déçu, mais hier soir, j’étais contente qu’ils se soient repris en avouant qu’ils ont fait une erreur. »

« Je ne sais pas comment on a pu faire une telle erreur. C’est inacceptable de la part du gouvernement du Nouveau-Brunswick. »

Par courriel, le ministère de la Santé se désole d’avoir transmis le mauvais tableau qui ne représentait pas la proportion de vaccination actuelle dans la province et mentionne qu’il fera tout pour que cette situation ne se reproduise plus à l’avenir.