Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Une deuxième vie pour la Résidence Hélène-Lavoie à Rivière-Ouelle

Publié le 15 mai 2019 à 12:38, modifié le 15 mai 2019 à 18:06

Par: Marie-Eve Cloutier

Fermée depuis 2015, la Résidence Hélène-Lavoie de Rivière-Ouelle sera bientôt convertie en microbrasserie. Un entrepreneur de la région a débuté les travaux pour redonner au bâtiment une partie de sa vocation d’origine.

L’homme derrière ce projet est Jérémie Tremblay qui s’est lancé dans cette aventure avec son père, Sylvain Tremblay, propriétaire de l’Auberge du fleuve, à Saint-André-de-Kamouraska.

« Il y a clairement un désir de mettre Rivière-Ouelle sur la map. Lorsqu’on pense au Bas-Saint-Laurent, on pense souvent au village de Kamouraska. Tranquillement, Saint-André commence à devenir populaire avec la microbrasserie Tête d’Allumette. Ça s’en vient aussi par ici, vers La Pocatière », affirme le brasseur qui a complété sa formation à Jonquière l’hiver dernier.

La microbrasserie sera aménagée dans la partie Est du bâtiment. Le complexe portera le nom de La Baleine endiablée, en référence à la légende du même nom.

« Notre première idée de nom, c’était le Vieux dans le bas du fleuve. On ne voulait pas s’en cacher, c’est un ancien centre d’hébergement pour personnes âgées, ça parait de toute façon! » lance à la blague Jérémie Tremblay.

« Des photos datant des années 1940 prise par le National Geographic nous rappellent qu’on faisait la chasse aux bélugas à Rivière-Ouelle. La légende veut que des baleines endiablées soient sorties du fleuve pour aller rechercher des ossements de leurs amis sur la plage. C’est vraiment weird, mais beau en même temps  », enchaîne-t-il.

Le brasseur souhaite s’accaparer d’une part de marché inexploitée dans la région.

« Les gens en vélos, par exemple, veulent juste parfois un lit pour dormir. Ils veulent laisser leur sac, prendre une bière au bar, aller se coucher et repartir le lendemain matin », fait valoir l’entrepreneur.

Un projet qui réjouit la municipalité

Le maire de Rivière-Ouelle croit que ce projet viendra dynamiser la municipalité.

« Il y a eu la fermeture du CHSLD Thérèse-Martin. L’endroit a été rouvert par le CISSS du Bas-Saint-Laurent pour y aménager des bureaux de service, mais il restait toujours la Résidence Hélène-Lavoie. Maintenant qu’on lui redonne son ancienne vocation d’hôtel, ça se veut une excellente nouvelle », mentionne Louis-Georges Simard.

La microbrasserie et le service d’hébergement ouvriront à la mi-juillet, juste à temps pour les vacances estivales.