Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Une circonscription fédérale de moins dans l’Est-du-Québec?

Publié le 1 août 2022 à 18:05, modifié le 1 août 2022 à 18:05

Par: Alexy Trépanier

Une proposition de redécoupage des circonscriptions fédérales pourrait mener à la perte d’un compté dans l’Est-du-Québec. De plus, la MRC de Témiscouata rejoindrait la même circonscription que Rivière-du-Loup jusqu’à Montmagny.

La carte électorale fédérale pourrait être redessinée dans l’Est-du-Québec. Cette proposition de la Commission de délimitations des circonscriptions électorales fédérales pour le Québec mènerait à la suppression de la circonscription d’Avignon– La Mitis – Matane – Matapédia.

Cela porterait le total à trois députés pour l’ensemble des municipalités de Montmagny jusqu’aux îles de la Madeleine. « Au niveau du poids politique au niveau du Québec. Bien le fait d’enlever une circonscription ou deux circonscriptions c’est quand même important. » explique Serge Pelletier, Préfet de la MRC de Témiscouata.

« Je crois par rapport à la grandeur. On est vaste on n’est pas rassemblé. Ça ne serait peut-être pas la meilleure solution. » explique une résidente de Rivière-Bleue.

Autre changement important : la MRC de Témiscouata changerait complètement de circonscription. Elle passerait du comté de Rimouski Neigette, à la même circonscription que Rivière-du-Loup et Montmagny, ce qui est en soit un territoire énorme à couvrir pour un même député.

« Je ne vous cacherai pas qu’on a de la difficulté à s’y retrouver d’une certaine façon et les gens ne comprennent pas nécessairement la logique derrière tout ça. » avoue Serge Pelletier.

« Nous autres au Témiscouata faisant partie de Montmagny, bien les besoins de Montmagny et les besoins de Témiscouata ne sont pas pareils, ajoute Gustave Pelletier, maire de Dégelis. Je pense on a besoin de refaire nos devoirs à ce niveau-là. Je ne dis pas que ce n’est pas nécessaire, compte tenu que la population dans le temps, la démographie va baisser, mais je pense qu’il faut revoir nos devoirs là-dessus. »

Ce redécoupage aurait un impact direct sur le poids de l’Est-du-Québec à Ottawa. Un poids déjà assez faible, selon plusieurs.  Pour le Témiscouata, c’est encore un changement de circonscription.

«Le Témiscouata quand on regarde l’histoire dans les 40 dernières années on est très ballotté au niveau fédéral on a fait partie d’innombrables circonscriptions. » explique le préfet.

Le processus de redécoupage dans la région était déjà sur la table depuis 2012, mais ne s’était pas concrétisé. Si cette démarche n’est pas ralentie, l’Est-du-Québec perdra une circonscription d’ici 2024.