Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un souper aux saveurs de l’Ukraine pour la bonne cause à Edmundston

Publié le 6 mai 2022 à 14:49, modifié le 6 mai 2022 à 14:55

Par: Mickael Robitaille

Les gestes de solidarité pour aider les Ukrainiens continuent d’être nombreux.

Depuis mars, un couple d’Edmundston a mis sur pied une campagne de financement.  Avec l’aide du CCNB, il a offert aujourd’hui un souper de style repas à emporter à saveur ukrainienne. Il y a 3 mois, Monique Boutot et son conjoint ukrainien Ivan Hnatuik ont été bouleversés par les images de l’invasion russe en Ukraine. « Un jour que j’ai vu des nouvelles à la télévision et une vieille madame tout endimanchée et elle marchait dans les décombres à Kiev. Ça m’a fait sangloter, j’ai pensé : faut que je fasse quelque chose. » , mentionne Monique Boutot, organisatrice de l’événement.

Ne trouvant pas de mouvement d’aide dans la région, ils ont décidé d’en démarrer un. De longues démarches qui en ont valu la peine.  « Ça a été beaucoup de travail, mais on le fait pour une bonne cause. » , indique Ivan Hnatuik, organisateur de l’événement.

«On sait ce qui se passe là-bas donc je trouve que c’est vraiment comme toujours une bonne cause. » , mentionne Stephane Tesson, Chef enseignant au CCNB d’Edmundston.

« On les voit souffrir là-bas et c’est paniquant pour nous-autres. » , mentionne une femme qui participe à l’événement

« Ils ont bien fait, ils ont besoin de ça. Ils vont avoir besoin d’aide. » , ajoute un homme que nous avons rencontré sur place.

Stéphane Tesson et sa brigade d’étudiants ont concocté un menu typiquement ukrainien, avec une petite touche particulière.  « Ils se sont servis du livre de recettes de la maman à Ivan. Quand elle est entrée dans un foyer, elle m’a donné son livre de recettes qu’elle avait le plus utilisé. » , mentionne Mme Boutot.

« Des perogies, des choux roulés aussi, on a une soupe  betterave  et puis on a aussi du pain au fromage et à la bière. » , indique Stephane Tesson.

« C’est une bonne occasion de se familiariser avec des mets qu’on a pas l’habitude de manger. » , explique un homme qui était sur place pour encourager la cause.

Le couple a aussi récolté des fonds grâce à la vente de produits aux couleurs de l’Ukraine, en amassant des dons et en organisant un tirage 50-50. « On a  à peu près 10 000$. Et on a à peu près un tiers des billets 50-50 qui reste à vendre. On peut facilement avoir 20 000$ pour envoyer à l’Ukraine. »

La totalité de l’argent sera envoyée à l’Ukrainian Canadian Congress à travers le club ukrainien de Moncton.