Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un règlement le 23 février pour Béatrix Morin?

Publié le 9 février 2021 à 17:23, modifié le 10 février 2021 à 13:40

Par: Guillaume Cotnoir Lacroix

Tout indique qu’un règlement pourrait survenir le 23 février dans le dossier de Béatrix Morin. Cet ex-curé de Saint-Hubert-de-Rivière-du-Loup fait face à 10 chefs d’accusation, dont agression sexuelle et attentat à la pudeur.

Mardi après-midi, au palais de justice de Rivière-du-Loup, la procureure de la Couronne au dossier, Me Lili-Anne Laforest, n’a pas caché que de multiples appels sont survenus au cours des 24 dernières heures entre elle et l’avocat de la défense pour espérer présenter un règlement à la juge.

Le dossier a finalement été repoussé au 23 février, pour disposer. Les deux partis se sont entendus sur les faits à présenter à la juge Luce Kennedy, mais la Couronne a demandé plus de temps pour discuter avec l’une des victimes alléguées avant toute chose.

Lors de règlements entre la Couronne et la défense avant la tenue du procès, il est fréquent qu’un accusé accepte d’enregistrer un plaidoyer de culpabilité sur certains chefs d’accusation en échange du retrait ou de la modification d’autres chefs d’accusation.

L’ancien curé avait été arrêté le 29 janvier 2020 pour des crimes sexuels sur quatre mineurs et un adulte entre 1970 et 1990. Une autre plainte de grossière indécence et d’attentat à la pudeur a été enregistrée l’été dernier. La personne en question était mineure au moment des faits en 1970. C’est donc cinq jeunes et un adulte qui auraient été victimes du religieux. Le nom de ces victimes est frappé d’une ordonnance de non-publication.