Prévisions météo
État des routes
Marées
Faire défiler
Faire défiler
Faire défiler

Nouvelles

Un P-A Méthot plus assumé avec « Faire le beau »

Publié le 8 juin 2019 à 11:58, modifié le 9 juin 2019 à 18:13

Par: Amélie Paquette

P-A Méthot est plus en forme que jamais. Après une année charnière où il a subi une importante opération au cœur et perdu près de 70 livres, l’humoriste a finalement retrouvé le chemin de la scène. Depuis janvier dernier, le Gaspésien sillonne le Québec avec son deuxième one-man show : Faire le beau.

Ce nouveau spectacle est plus personnel pour P-A Méthot : « Je suis plus assumé. Je suis un homme de 45 ans qui a eu des problèmes cardiaques cette année et qui s’est dit : c’est assez. Je viens de réaliser qu’à 45 ans, je ne suis pas éternel. Ce que j’aime, je le dis. Ce que je n’aime pas, je le dis aussi.

Bien que P-A Méthot cumule près d’une vingtaine d’années d’expérience, la fébrilité et l’amour de la scène sont toujours au rendez-vous.

« Moi, je suis encore de ces « genses niaiseuses » qui ne réalisent jamais, qui ne peuvent pas réaliser que : « Oui, oui, ça va bien! » C’est un privilège de faire ce travail-là. C’est un privilège d’être aimé sincèrement par des gens que je ne connais pas. », explique-t-il.

Le Centre Bell à nouveau

En plus de l’animation d’un gala ComédiHa! cet été, P-A Méthot prendra d’assaut le Centre Bell en octobre prochain. Il s’agit d’une quatrième expérience de la sorte pour l’artiste. Avec une thématique disco, l’humoriste promet un spectacle éclatant et coloré.

« Vous n’avez même pas idée de ce que vous allez voir ce soir-là. Je change de costumes environ 4-5 fois. Je n’ai plus de limites. J’ai déjà fait Lady Gaga qui descend du plafond une année. Ça va frapper fort. », souligne-t-il.

Vacances en Gaspésie

Malgré un été chargé, P-A Méthot retrouvera sa Gaspésie natale, le temps de quelques semaines.

Il en profitera pour savourer quelques délices de la région : « Une chance que j’ai perdu du poids cette année. Dix jours là-bas, je gagne un bon 20 lbs, c’est sûr et certain. Tout le monde m’invite à manger. En plus, le capelan a roulé cette année. J’ai plein de copains qui vont avoir du capelan. »